Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery

29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
© Annabelle Foucher

Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se dévoilent à la Fisheye Gallery. L’exposition, en partenariat avec Picto Foundation, est à découvrir du 1er au 30 mars 2024.

L’œuvre d’Annabelle Foucher – que nous vous avons déjà présentée à plusieurs reprises sur les pages de notre site – se distingue par des compositions théâtrales où les êtres se révèlent dans toute leur fragilité. À l’image, les émotions brutes, toujours portées par un élan poétique, se déploient ainsi tour à tour. En mai dernier, cet univers singulier a su convaincre les membres du jury du Prix Picto de la Photographie de mode, qui l’ont désignée, et ce, à l’unanimité, lauréate du Grand Prix 2023. À cette occasion, l’artiste française a reçu plusieurs récompenses, dont une exposition produite par la fondation Picto. Intitulée L’Étoffe de l’être, celle-ci habillera les cimaises de la Fisheye Gallery parisienne tout au long du mois à venir. Le vernissage se tiendra le 1er mars, de 18h30 à 21h.

Fidèles à la pratique de la photographe, les tirages présentés célèbrent le rapport que nous entretenons avec le tissu. Matière sensible et charnelle, celle-ci dévoile autant les personnalités de chacune et chacun d’entre nous qu’elle ne dissimule les contours des corps. Le costume revêtu s’impose dès lors comme un langage silencieux et si volubile pourtant. Au fil des tableaux qu’elle compose, Annabelle Foucher attire ainsi l’attention sur la nature intime de l’habit. Reflet de nos modes de vie, il témoigne à la fois de nos expériences passées et de nos aspirations futures, tout en soulignant la fragilité même de l’existence. L’Étoffe de l’être propose un voyage au-delà des apparences, au cours duquel le public est invité à interroger l’essence de son être. 

© Annabelle Foucher
© Annabelle Foucher
© Annabelle Foucher
À lire aussi
Mystère et nostalgie : Annabelle Foucher et l’émotion qui nous révèle
Mystère et nostalgie : Annabelle Foucher et l’émotion qui nous révèle
Installée à Reims, Annabelle Foucher cherche à saisir le charme brut des fêlures au travers de compositions à l’aspect théâtral. Sur…
15 mai 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine