Beaux livres et photo minimaliste

01 mars 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Beaux livres et photo minimaliste
Une photographe allemande s’est amusée à faire de belles associations entre des couvertures de livres et des photos minimalistes.

Il arrive parfois qu’en déambulant vaguement entre les rayons d’une librairie, un livre interpelle et se détache de la dizaine d’ouvrages empilés autour de lui. L’auteur et le nom du roman est inconnu ? Qu’importe ! La couverture est étonnante, séduisante et donne envie de s’emparer de l’objet : c’est de l’art. Du moins c’est ainsi que Tamara Eda Temucin voit les choses. Sur son compte Instagram, cette artiste allemande a lancé un projet original : mettre en perspective des couvertures de romans avec des photographies repérées sur Minimal Zine. Certaines paires sont étonnamment similaires. Dans une interview au Huffington Post, l’artiste explique : « Quand vous regardez les comparaisons, vous pourriez penser que seules les couleurs sont assorties. Mais ensuite vous remarquez qu’il y a une ligne ou une autre forme [qui fait écho à la couverture du livre].» Une jolie mise en perspective qui devrait ravir les amateurs de beaux ouvrages et de photographie !

"Orange mécanique", Anthony Burgess / © Tamara Eda Temucin, Miguel Di Montano, Instagram
“Orange mécanique”, Anthony Burgess / © Tamara Eda Temucin, Miguel Di Montano, Instagram
"Time", Eva Hoffman / © Tamara Eda Temucin, Miguel Di Montano, Instagram
“Time”, Eva Hoffman / © Tamara Eda Temucin, Miguel Di Montano, Instagram

eda-temucin-fisheyelemag-10eda-temucin-fisheyelemag-9eda-temucin-fisheyelemag-6eda-temucin-fisheyelemag-3eda-temucin-fisheyelemag-2eda-temucin-fisheyelemag-7eda-temucin-fisheyelemag-1eda-temucin-fisheyelemag-8eda-temucin-fisheyelemag-5eda-temucin-fisheyelemag-12

En (sa)voir plus

→ Suivez Tamara sur Instagram : @eda.temucin

→ Découvrez la plateforme Minimal Zine ICI et ICI

(via Booooooom ! )

Explorez
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de Maxime Riché : après le drame, l’ironie des publicitaires
© Maxime Riché
Dans l’œil de Maxime Riché : après le drame, l’ironie des publicitaires
Cette semaine, plongée dans l’œil de Maxime Riché. Dans Paradise, projet que nous vous présentons sur les pages du Fisheye #64, le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Mesnographies 2024 : un voyage photographique conscient et engagé
© Charles Thiefaine
Mesnographies 2024 : un voyage photographique conscient et engagé
Du 1er juin au 14 juillet, se tient l’édition 2024 des Mesnographies, le festival international de photographie se déroulant dans le...
03 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •