Dans la semaine de Fisheye : du 20 au 26 juin

26 juin 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Dans la semaine de Fisheye : du 20 au 26 juin
Coups de cœurs, actus, portfolios, concours… Voici un récapitulatif de ce que vous avez (peut-être) loupé cette semaine sur le site.

Coups de cœur

solenn-gantheil-fisheyelemag-2solenn-gantheil-fisheyelemag-3solenn-gantheil-fisheyelemag-5mathieu-vivinis-fisheyelemag-1mathieu-vivinis-fisheyelemag-4

Instagram

La sélection #42. Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez notre sélection hebdomadaire des comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil !

Extrait de "Water" © Mustafah Abdulaziz / Instagram
Extrait de “Water”, © Mustafah Abdulaziz / Instagram

Images

Balade avec Simon Deadman. Depuis deux ans, Simon Deadman s’adonne passionnément à la photographie à travers de longues balades, au petit matin ou en fin de journée. Il arpente son Australie natale, où il vit toujours. Et délivre de magnifiques images où la lumière comble le vide de paysages isolés.

© Simon Deadman
© Simon Deadman

Festival

Une première pour la VR. Du 4 au 9 juillet 2016, avec Les Rencontres d’Arles et BNP Paribas, Fisheye inaugurera le tout premier festival dédié à la création en réalité virtuelle : le VR Arles Festival !

Extrait du film "Ashes", de Jessica Kantor
Extrait du film “Ashes”, de Jessica Kantor

Web

L’art du #hashtag. Comment bien utiliser le hashtag pour mettre en valeur ses photos sur Instagram ? Mode d’emploi d’une pratique moins évidente qu’il n’y paraît.

hashtag

Interview

Roger Sargent. D’Oasis à Nirvana, en passant par New Order et Fat White Family, l’Anglais Roger Sargent a photographié tous les grands noms du rock anglo-saxon. Il a également réalisé des documentaires autour des carrières de Suede et des Libertines. Un univers empreint d’une belle humanité, que l’on retrouve également dans ses derniers clips pour des groupes en devenir tels que Sunflower Bean.

"The Libertines, époque Up The Bracket", © Roger Sargent
“The Libertines, époque Up The Bracket”, © Roger Sargent

Portfolio

Americana. Photographe russe de 23 ans, Anna Hahoutoff vit entre la France et les États-Unis. Elle est depuis deux ans un membre actif du collectif “Live Wild Collective”. La jeune femme shoote exclusivement en numérique et en couleur. Ses images naviguent autour des textures, des formes et des teintes. Très influencée par l’histoire visuelle de la consommation américaine de masse, le travail d’Anna se rattache à la pop culture et à l’imagerie de l’icône et de la dictature. Avec “Americana”, son travail photographique majeur, elle révèle la beauté et le fonctionnement du rêve américain observé à travers son regard d’étrangère russe.

Extrait du projet "Americana" / © Anna Hahoutoff
Extrait du projet “Americana” / © Anna Hahoutoff

C’est dans le mag’ !

Labo : slow is good. À une époque où les smartphones sont toujours plus rapides et nous poussent à la production de plus en plus de photos, prendre son temps est devenu un véritable luxe. Les applications ci-dessous devraient vous aider à mieux penser vos prochains clichés avant de les poster sur les réseaux sociaux.

Photo par © Galeria Mink / @galeriamink, @enlightapp /
Photo par © Galeria Mink / @galeriamink, @enlightapp / Instagram
Explorez
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
© Jacques Sonck / Courtesy Gallery FIFTY ONE
PhotoBrussels : la capitale belge fait son festival
La 8e édition du Photo Brussels Festival vient d’ouvrir dans la capitale européenne. Avec au menu 56 expositions réunissant 300 artistes...
07 février 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
© Karolina Wojtas
Kidnapping, animaux-espions et bad trip au LSD : la séance de rattrapage Focus !
Paysages japonais, matchs de catch mexicains, guerre centenaire, religions futuristes, soirées érotiques, amitiés artificielles… Comme...
07 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Dans Élan, Nico Therin ancre les « moments d’apesanteur »
© Nico Therin
Dans Élan, Nico Therin ancre les « moments d’apesanteur »
Influencé par l’écriture documentaire, Nico Therin trouve l’inspiration dans la narration des moments ordinaires, ceux qui charment par...
02 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina