Le baby boom sur la plage

11 août 2016   •  
Écrit par Marie Moglia
Le baby boom sur la plage
Tout au long de l’été, Alexandre Faraci, 29 ans, a arpenté les plages normandes d’où il a ramené Baby Boom, une série qui veut raconter l’enthousiasme et les comportements des Français à la plage. Entretien.

Fisheye Magazine : Comment ce projet a vu le jour ? Qu’est-ce que tu veux nous montrer à travers ces images ?

Alexandre Faraci

: Babyboom est né d’une volonté de comprendre ce qu’engendre l’engouement des Français pour la plage en été. Après le baby boom, les vacances se démocratisent laissant place à une mixité générationnelle. Dans cette série, il y des jeunes, des adultes et des seniors. Lorsque l’on se retrouve sur ces plages, nos différences sociales sont gommées et nous laissons le quotidien derrière nous. Des choses s’y passent. On apprécie la solitude, on crée des amitiés, on vit une histoire d’amour, on se remet en question, on partage… Ce sont ces moments de vie qui transcendent les âges que j’essaie de mettre en avant.

© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci

 

“Ce sont des moments de vie qui transcendent les âges que j’essaie de mettre en avant”

En quoi Baby boom est-elle une série emblématique de ton travail ?

La photographie est à mes yeux un véritable lien avec la réalité, une manière de vivre les choses. Je travaille en ce sens et mes photographies sont le reflet de cette intention. Lorsque l’œil se pose sur une image fixe, celui-ci doit y voir une scène, un avant / un après et ne pas seulement penser à l’instant où le moment a été capturé. Ma démarche est de me distancer, d’apporter une certaine neutralité. Ainsi, je laisse la place libre à l’image pour s’exprimer, seule.

La photo et toi, c’est une histoire qui date de quand ?

C’est depuis mes années lycée que j’affectionne la photographie. Je dois cette passion à Martin Parr et plus particulièrement à sa série Point of sale  qui a été un déclic. Ce qui m’a plu dans son travail, c’est la manière dont il amène le sarcasme à travers ses clichés. Il réussit à coupler esthétisme et reportage sociologique.

Quel boîtier et quelle optique as-tu utilisé pour faire ces images ?

Pour cette série, j’ai utilisé un argentique Canon AL avec un 50 mm fixe, un appareil simple mais génial !

© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci
© Alexandre Faraci

Images par © Alexandre Faraci

Explorez
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
© Nicolas Hermann
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
C’est en pleine nuit que Nicolas Hermann trouve l’inspiration. Dans la pénombre, le photographe français compose des récits mystiques...
10 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d'appartenir
© Francisco Gonzalez Camacho
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d’appartenir
« J’aime voir le monde d'un point de vue photographique. En ce sens, je m'identifie beaucoup à Garry Winogrand (photographe américain...
10 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Kyotographie 2024 : danser avec la photographie
© Yoriyas
Kyotographie 2024 : danser avec la photographie
Breakdancer, photographe, vidéaste et chorégraphe, le Marocain Yoriyas (Yassine Alaoui Issmaili) nous propose avec Casablanca. Not The...
07 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Necromancer : Inuuteq Storch, mage noir au service des mythes groenlandais
© Inuuteq Storch
Necromancer : Inuuteq Storch, mage noir au service des mythes groenlandais
Dans Necromancer, un récit monochrome aux frontières du monde spirituel, Inuuteq Storch illustre les coutumes de ses ancêtres, tout en...
23 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
© Jennifer McLain
Behind the Facade : l’étrange huis clos de Jennifer McLain
Dans Behind the Facade, Jennifer McLain compose un monde dans lequel elle tente de se soustraire à des évènements du quotidien qui...
18 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet