Vos découvertes préférées du mois de décembre 2020

04 janvier 2021   •  
Écrit par Anaïs Viand
Vos découvertes préférées du mois de décembre 2020

Focus sur les cinq découvertes préférées des lecteurs, présentées en décembre 2020 sur le site de Fisheye : Tristan Hollingsworth, Henriette Sabroe Ebbesen, Lorenzo Catena, Sasha Mongin et Hervé Chatel.

1. Tristan Hollingsworth

Tantôt romantiques tantôt graphiques, ses créations évoquent des univers familiers, où l’intime, le charnel et la liberté prennent le pas sur nos frayeurs. Comme une valse langoureuse, les sujets favoris de Tristan Hollingsworth ne cessent de réapparaître et deviennent une présence réconfortante, captivante.

© Tristan Hollingsworth© Tristan Hollingsworth

© Tristan Hollingsworth

© Tristan Hollingsworth

2. Henriette Sabroe Ebbesen

Artiste visuelle et étudiante en médecine, Henriette Sabroe Ebbesen, 26 ans, s’inspire des sciences pour déformer le réel. Fascinée par les lois de physique, les structures mathématiques, elle puise dans ce savoir pour mettre en lumière le surréalisme de notre quotidien.

© Henriette Sabroe Ebbesen

© Henriette Sabroe Ebbesen© Henriette Sabroe Ebbesen

© Henriette Sabroe Ebbesen

En saisissant l’unicité du lieu, ses formes et sa géométrie cachée, Lorenzo Catena manipule habilement la lumière pour révéler les liens invisibles entre les sujets. « Je m’intéresse aux choses cachées dans mon inconscient. Quand je prends des photos, je cherche à les analyser dans les détails que je capture et le monde que je construits ».

© Lorenzo Catena

© Lorenzo Catena© Lorenzo Catena

© Lorenzo Catena

4. Sasha Mongin

« Au début du confinement, je me suis sentie comme un personnage de cartoon que la Covid-19 avait gelé sur place, doté d’un super pistolet cryogénisant », se souvient Sasha Mongin une photographe travaillant le portrait mis en scène. Alors, à défaut de pouvoir se retirer dans son congélateur, l’artiste a figé et réunit dans sa série Covid -19°C des objets personnels l’accompagnant dans le monde normal, ou plutôt dans le monde d’avant : « le monde extérieur hors confinement ». Voyage, sport, spectacle vivant, ou encore coquetterie. Tous symbolisent la liberté, et l’hédonisme.

© Sasha Mogin© Sasha Mogin
© Sasha Mogin© Sasha Mogin

© Sasha Mongin

5. Hervé Chatel

« Faire la queue à l’occasion d’une sortie très attendue, et tendre l’oreille pour écouter les discussions à propos du film, se retrouver à l’ouverture d’une salle presque tout seul, manger un plat avec ma chérie avant une projection au Méliès, à Montreuil, ou tout simplement se laisser transporter par une histoire et se couper de la réalité ». Plus que la séance de cinéma, ce sont ces à-côtés qui manquent surtout à Hervé Chatel, photographe de rue installé à Paris. Le 14 mars, écran noir pour les cinémas français. Coup dur pour le photographe passionné par le 7e art. Nuit américaine n’est pas qu’une balade dans les rues parisiennes, c’est un véritable hommage au milieu

© Hervé Chatel

© Hervé Chatel© Hervé Chatel

© Hervé Chatel

Image d’ouverture © Lorenzo Catena

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine