Terminé
Concours

Les lauréats du Prix Caritas Photo enfin dévoilés !

Le 8 juillet dernier, le jury du 2ème Prix Caritas Photo Sociale a désigné comme lauréats Victorine Alisse et JS Saia, co-auteurs de la série Au grand air. Sinewi Médine et Thomas Morel Fort ont été nommés finalistes.
13 juillet 2021   •  
Écrit par Joachim Delestrade
Les lauréats du Prix Caritas Photo enfin dévoilés !

Le 8 juillet dernier, le jury du 2ème Prix Caritas Photo Sociale a désigné comme lauréats Victorine Alisse et JS Saia, co-auteurs de la série Au grand air. Sinewi Médine et Thomas Morel Fort ont été nommés finalistes.

Le Prix Caritas Photo Sociale entend valoriser le travail des photographes qui mettent en lumière la pauvreté, la précarité et l’exclusion en France dans un pays où le cap des 10 millions de personnes en situation de pauvreté et d’exclusion a été franchi en 2021. 

Présidé par Sarah Moon, le jury a choisi de distinguer un projet porteur de sens, réalisé à quatre mains,  par une photographe professionnelle, Victorine Alisse, et une personne qui vit dans le bois de Vincennes à Paris (JS Saia).  « J’ai voulu que tu imagines par toi-même ce que j’ai pu vivre à certains endroits. J’ai tenté de te faire comprendre ce que signifie être à la place de », confie JS à Victorine Alisse. Dans leur projet, ils racontent et confrontent leurs regards. Un dialogue apparaît alors et ces photographies deviennent une tentative de rompre les préjugés posés sur un mode de vie considéré comme marginal et inconcevable.

et d’un jury constitué de professionnels de la photographie et d’experts de la lutte contre la pauvreté,

© Thomas Morel Fort

© Victorine Alisse / Js Saia

© Victorine Alisse / Js Saia© Victorine Alisse / Js Saia

© Victorine Alisse / Js Saia

Dans son projet intitulé Le jour où je suis arrivé en France, Sinawi Medine étudie les dangers des parcours migratoires, tandis que le deuxième finaliste, Thomas Morel Fort, présente un travail sur l’exil – entre France et Philippines.

Les lauréats 2021 bénéficieront d’une dotation de 4 000 € et de l’édition par Filigranes d’un livre (publication prévue pour novembre 2021) dédié à la série Au grand air. Leur travail et celui des deux finalistes seront présentés lors d’une première exposition à la Galerie Le Château d’Eau à Toulouse (de décembre 2021 à janvier 2022) puis d’une exposition à Paris au courant de l’année 2022.

© Sinawi Médine© Thomas Morel Fort

© À g. Sinawi Médine, à d. Thomas Morel-Fort

© Thomas Morel Fort

© Thomas Morel Fort

Image d’ouverture © Victorine Alisse / Js Saia

Eyes Wide Open vous propose de publier votre premier livre photo !
© Randa Mirza, « Beirutopia », Lauréate édition 1 / Courtesy of The Eyes
En cours
Appel à candidature
Eyes Wide Open vous propose de publier votre premier livre photo !
16.1129.02
Paris, France
Ouvert aux photographes n’ayant jamais publié de monographie avec un·e éditeur·ice, le concours pour remporter une des Bourses du 1er...
Fisheye x La Poste : photographes, sublimez vos bureaux de poste !
@regardsdes / Instagram
Fisheye
En cours
Concours
Fisheye x La Poste : photographes, sublimez vos bureaux de poste !
30.1129.02
Jusqu'au 29 février 2024, La Poste s’allie à Fisheye pour lancer un concours ayant pour thématique : mon bureau de poste. À la clé ? Un...
Et si vous deveniez étudiant·e du Fresnoy ? 
Panorama 25 - Nos Îles, 2023 © Aliha Thalien
En cours
Appel à candidature
Et si vous deveniez étudiant·e du Fresnoy
15.1220.03
Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains lance un grand appel à candidatures destiné aux artistes souhaitant approfondir leur...
MANE lance son premier concours photo, Capture what Moves, en soutien à la jeune création
Jasmine © Groupe Mane
En cours
Appel à candidature
MANE lance son premier concours photo, Capture what Moves, en soutien à la jeune création
12.0108.03
Le groupe du secteur des parfums et arômes, lance un appel à candidature pour son premier concours, destiné à la jeune création.
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet