« Aerial », la mode vue du ciel

19 juin 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
"Aerial", la mode vue du ciel

© Joseph Ford

 

Né à Londres et basé à Paris, Joseph Ford a régulièrement reçu des commandes pour réaliser des images aériennes ces dernières années. Un exercice qu’il affectionne et qui lui permet d’établir des paralèlles étonnants entre nature, architecture et mode.

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

C’est lors de voyages en Sicile et à l’ile Maurice, où j’ai eu la possibilité d’effectuer des prises de vues aériennes, que j’ai commencé à réfléchir sur la possibilité de mélanger vues aériennes et photographies de natures mortes“, raconte Joseph Ford

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

Les infinies possibilités de la photographie aérienne m’ont toujours fasciné : le changement de perspective permet d’appréhender autrement la ville, la nature, le monde. Ainsi une voiture devient un jouet, un mur qui bloque la vue lorsqu’on est au sol devient un trait, une ligne. Une dune devient un pli dans un pull…

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

Pour Lacoste, j’ai travaillé au sol autant qu’en l’air, pour des vues de ville plus abstraites et plus géométriques, tandis que je me suis concentré sur les lieux les plus emblématiques de Londres pour Pepe Jeans, avec des détails reconnaissables qui apparaissent dans chaque diptyque. La nature, la mer, la ville et l’urbanisme…

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

Si le principe reste le même d’une série à une autre, la façon de l’explorer change chaque fois puisque chaque série présente des défis uniques et différents. Chaque image nécessite une période de recherches, de repérages, suivie par des heures voire des jours d’essais.

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

© Joseph Ford
© Joseph Ford

 

 

Le site de Joseph Ford
Représentation www.taffetas.net

Explorez
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
Il y a 9 heures   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet