Ariana Zukowski : regarder la ville transpirer

Ariana Zukowski : regarder la ville transpirer

 

La vie moderne est faite de beauté, de spontanéité comme de banalité. D’un équilibre en tension permanente. Et puis d’environnements naturels et urbains éphémères, dans lesquels l’on cherche une permanence. Enfant, Ariana Zukowski cultivait déjà la nostalgie, et prenait des instantanés en espérant ralentir le temps. Aujourd’hui, la photographe canadienne établie à Barcelone, mêle la photographie de rue et de paysages dans des compositions au minimalisme poétique. La place de l’humain dans la ville constitue un thème prépondérant de son œuvre : elle « prend plaisir à observer les diverses interactions qui se forment lorsque les gens se déplacent dans leur environnement ». Sa série Heat Wave montre, en particulier, les tentatives des citadin·es de lutter contre la vague de canicule écrasante traversée par l’Europe en 2022. À travers l’utilisation du beige et du bleu – constante de ce travail – l’autrice souhaite « évoque[r] le motif de la chaleur intense et celui de la précarité croissante de l’accès à l’eau, indispensable à la vie ». On ressent dans ses photographies l’ennui, l’attente, le désir de fuir la chaleur coûte que coûte, qui semblent peser sur les êtres jusqu’à envahir l’air. Comment vivre au regard de l’incertitude et de l’anxiété collectives concernant nos perspectives d’avenir, particulièrement perceptibles dans la ville moderne ? La caméra d’Ariana Zukowski devient inquisitrice, et interroge les visages et les corps – ceux de la jeunesse, des familles, des communautés. Et selon les diagonales qu’elle propose çà et là, la ville semble garder son équilibre, ou bien le perdre.

© Ariana Zukowski
© Ariana Zukowski© Ariana Zukowski
© Ariana Zukowski© Ariana Zukowski

© Ariana Zukowski

© Ariana Zukowski© Ariana Zukowski
© Ariana Zukowski© Ariana Zukowski
© Ariana Zukowski

© Ariana Zukowski

Explorez
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
© Zachary James / Instagram
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
Laissez-vous mettre à terre par notre sélection Instagram #458 ! Cette semaine, nous mettons à l'honneur les sols, terrestres ou...
11 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger et Milena Ill
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
© Wayan Barre
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
Cette semaine, plongée dans l’œil de Wayan Barre. Installé depuis plusieurs années en Louisiane, le photographe français s’est intéressé...
03 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
© Michael Ackerman
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
Du 27 juin au 29 septembre 2024, la galerie Anne Clergue Galerie à Arles présente Le monde flottant, de Michael Ackerman et Maciej...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
© Katalin Száraz
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
Katalin Száraz compose, avec La fille du marin, un hommage visuel à la profession de son père. Une série oscillant entre les fantasmes de...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les expositions photo à découvrir cet été !
Paris, 1967 © Joël Meyerowitz
Les expositions photo à découvrir cet été !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
14 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
L’éternel été de Beatrice Salomone
© Beatrice Salomone
L’éternel été de Beatrice Salomone
À l’argentique, Beatrice Salomone capture une saison estivale infinie, dont la chaleur pousse les corps à se détendre et les...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas