Carnet de bord #Chine 2017 – J2

29 novembre 2017   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Carnet de bord #Chine 2017 – J2

Pendant quinze jours, suivez au quotidien le voyage en Chine de Benoît Baume, le fondateur de Fisheye, parti à la rencontre de la photographie dans l’empire du Milieu. Découvrez, à travers ce deuxième épisode, une exposition corporate.

Après un long trajet en taxi, l’arrivée au pied d’une des nombreuses et immenses tours de Xiamen sonne comme un accident. Pourquoi une exposition prendrait-elle place dans un immeuble corporate aseptisé ? Pourtant le plan du Jimei Arles Festival est formel, il nous faut monter au 7e étage chez DevolutioN, cabinet d’architectes branché. Plusieurs signaux nous font imaginer le pire, et ce, jusqu’au tour de cou aux couleurs de la firme qui ressemblent à celles de Windows. Les portes de l’ascenseur s’ouvrent sur une moquette désuète et un mobilier suranné. Mais notre visite change vite d’allure en rencontrant le commissaire Wang Qi, architecte et jeune patron de DevolutioN. Cet étage de bureau a été spécialement loué pour le festival et il s’est servi du mobilier laissé sur place pour réaliser l’exposition. Visuality is the Scene of Negligence interroge le quotidien de notre relation à l’image et rassemble un ensemble rare d’auteurs et de plasticiens travaillant sur l’influence d’Internet, les réseaux sociaux et la banalisation de nos vies. On retrouve les photographes Chen Yi (CN), Cheng Ran (CN), Huang Zhenwei (CN), Jiang Hanming (CN), Dina Kelberman (US), Kim Laughton (UK), Liang Ban (CN), Lin Ke (CN), Penelope Umbrico (US), Wu Xihuang, Dai Lei (CN), Candida Höfer (GER), Tao Hui (CN) et Wang Haiqing (CN). Une exposition majeure qui ne laisse pas insensible et qui mérite une suite.

Le logo créé spécialement pour l’exposition © Fisheye

Le logo créé spécialement pour l’exposition © Fisheye

Vrais bureaux délaissés et réutilisés pour l’exposition dans un contexte qui change notre regard aux œuvres. Une partie des ordinateurs abandonnés par le précédent locataire ont servi de support à l’exposition © Fisheye

Vrais bureaux délaissés et réutilisés pour l’exposition dans un contexte qui change notre regard aux œuvres. Une partie des ordinateurs abandonnés par le précédent locataire ont servi de support à l’exposition © Fisheye

Œuvre de Dina Kelberman I’m Google présentée sous la forme d’un Tumblr dans lequel une image génère la suivante grâce à la fonction recherche d’images similaires sur Google. Elle a commencé ce travail en 2011 et il est toujours en cours © Fisheye

Œuvre de Dina Kelberman I’m Google présentée sous la forme d’un Tumblr dans lequel une image génère la suivante grâce à la fonction recherche d’images similaires sur Google. Elle a commencé ce travail en 2011 et il est toujours en cours © Fisheye

Wang Qi nous fait visiter l’exposition. On y découvre l’œuvre de Penelope Umbrico installée dans l’ancien bureau du dirigeant de cette société. Le bureau comporte un service à thé réservé aux clients les plus importants © Fisheye

Wang Qi nous fait visiter l’exposition. On y découvre l’œuvre de Penelope Umbrico installée dans l’ancien bureau du dirigeant de cette société. Le bureau comporte un service à thé réservé aux clients les plus importants © Fisheye

Cheng Ran, Always I Trust, 2014, 25-channel HD video (colour, sound), 16:9, 6’26'', courtesy of the artist

Cheng Ran, Always I Trust, 2014, 25-channel HD video (colour, sound), 16:9, 6’26”, courtesy of the artist

Explorez
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
© Irina Shkoda
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
Retour à ses racines, famille d’adoption, fantômes tenaces ou simples témoignages d’une connexion profonde, les photographes nous...
22 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #455 : Élément H2O
© Ezequiel Rivero / Instagram
La sélection Instagram #455 : Élément H2O
Par la puissance de son courant, l’eau s’impose comme élément d’inspiration pour les photographes de notre sélection Instagram de la...
21 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
© Nicolas Hermann
L’éclat des nuits de Nicolas Hermann
C’est en pleine nuit que Nicolas Hermann trouve l’inspiration. Dans la pénombre, le photographe français compose des récits mystiques...
10 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d'appartenir
© Francisco Gonzalez Camacho
Francisco Gonzalez Camacho : splendeur d’appartenir
« J’aime voir le monde d'un point de vue photographique. En ce sens, je m'identifie beaucoup à Garry Winogrand (photographe américain...
10 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
© Irina Shkoda
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
Retour à ses racines, famille d’adoption, fantômes tenaces ou simples témoignages d’une connexion profonde, les photographes nous...
22 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
© Wayan Barre
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
La Louisiane, une région occupée par des dizaines d’usines pétrochimiques, possède l’un des taux les plus élevés de cancer et de maladies...
22 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
© River Claure
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
Ne pas sombrer dans les clichés folkloriques d’une Bolivie peuplée de lamas et de cholitas, sans renier ses racines : voilà le leitmotiv...
21 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas