Détour par le « 371 Beach Road »

20 mai 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Détour par le "371 Beach Road"
En mars dernier, le photographe Nicolas Anetson se trouve à Singapour. Il rapporte de ce voyage une série composée au gré de ses balades dans la moiteur étouffante de la ville, aux prémices du printemps.

Nicolas se souvient de la chaleur, surprenante pour la saison. Il se souvient de l’humidité, lourde et assommante. Des averses quotidiennes, qui ponctuaient ses longues marches à travers la ville. Là-bas, le photographe découvre les condo, ces immeubles typiques de l’architecture singapourienne. Nicolas est fasciné par leurs lignes épurées et leur discrète sobriété.

Chaque soir, il passe devant celui du 371, Beach Road – qui donnera son nom à la série qu’il nous présente ici. Surtout, il est surpris par la nature foisonnante qui entoure ces complexes : « À Singapour, la plupart des ensembles de tours résidentielles sont entourés d’espaces verts, ce qui donne à certains quartiers une atmosphère étonnante, avec parfois de véritables jungles urbaines aux abords des buildings. » 371 Beach Road est une série aussi originale que son sujet. Les images qui la composent sont de véritables cartes postales de cet ailleurs exotique et étrangement poétique.

Extrait de "371 Beach Road" / © Nicolas Anetson, 2016
Extrait de “371 Beach Road” / © Nicolas Anetson, 2016

Comme l’explique Nicolas, « 371 Beach Road  est un regard esthétique porté sur ce condo dans lequel j’ai passé pas mal de temps. Outre la verdure omniprésente, il y a aussi des lignes très pures et cette piscine immense assortie au vert des fenêtres. »

Extrait de "371 Beach Road" / © Nicolas Anetson, 2016
Extrait de “371 Beach Road” / © Nicolas Anetson, 2016

Derrière cette propreté presque aseptisée, Nicolas précise qu’il se cache une règlementation très ferme de l’État, dont la loi sanctionne fortement le moindre mégot ou déchet jeté par terre. Il ajoute : « Aujourd’hui à Singapour, près de 90% de la population est propriétaire. Les appartements que j’ai pu visiter dans ce condo ne sont pas forcément immenses, parfois même exigus, mais les gens sont chez eux. Au final, tout le monde prend soin de son logement et se sent investi dans le bon fonctionnement du condo. »

371 Beach Road est un aperçu plaisant de cet univers social, réglé, neutre et esthétique. Une approche originale, qui témoigne aussi de la belle évolution de Nicolas depuis sa première publication sur notre site il y a plus d’un an.

nicolas-anetson-fisheyelemag-2nicolas-anetson-fisheyelemag-3nicolas-anetson-fisheyelemag-4nicolas-anetson-fisheyelemag-5nicolas-anetson-fisheyelemag-6nicolas-anetson-fisheyelemag-7nicolas-anetson-fisheyelemag-8nicolas-anetson-fisheyelemag-9nicolas-anetson-fisheyelemag-10nicolas-anetson-fisheyelemag-11

Propos recueillis par Marie Moglia

En (sa)voir plus

→ L’ensemble du travail de Nicolas est à retrouver sur son site : www.nicolasanetson.com

Explorez
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •  
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine