« Dix sur Dix », une exposition chorale

25 octobre 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
« Dix sur Dix », une exposition chorale

À l’occasion de ses dix ans, la maison de photographes Signatures présente Dix sur Dix, Choral, un récit croisé entre 45 photographes et l’écrivaine Marie Desplechin. Cette exposition inaugure un nouvel espace dédié à la création d’événements, l’Espace des Fabriques, jusqu’au 12 novembre 2017. 

« J’ai présidé le dimanche 18 juin dernier un bureau de vote dans le quartier de la Grangeaux- Belles, à Paris. De huit heures à vingt heures, debout derrière l’urne transparente, j’ai confronté des visages vivants aux photos qui figuraient sur les pièces d’identité. Un regard sur le visage, un regard sur la photo, le visage à nouveau. A voté.» C’est ainsi que s’ouvre le texte de Marie Desplechin commandé par Frédérique Founès et Marie Karsenty, les deux fondatrices de la maison de photographes Signatures. Pour leurs 10 ans, elles ont imaginé une exposition à double lecture. Un récit et 45 photographies : Dix sur Dix Chorale se vit comme une expérience singulière. Que représente la photo dans la vie de Marie Desplechin ? Quel est le rôle du médium dans la société ? Réponses au 70, rue Jean-Pierre Timbaud à Paris.

Un récit en échos

Les éléments de réponse proposés par l’écrivaine sont divers et puissants. L’incarnation de la vie dans le corps, l’identité ou encore le temps qui passe sont autant de thèmes proposés par l’écrivaine. Ils ont permis aux photographes de répondre selon leur sensibilité et leurs centres d’intérêt. Mathieu Farcy a choisi de questionner l’identité à travers l’image d’un soldat de la Première Guerre mondiale, une des gueules cassées. En masquant la défiguration de son modèle, il matérialise son corps de gloire. Pour Bénédicte Lassalle, les mots de Desplechin évoquent les questions de transmission générationnelle. C’est la croyance que Philippe Schuller a décidé d’explorer. Qu’il s’agisse de religion, de nature ou de gloire, il illustre la connexion entre les grands espaces en même temps que le temps qui passe. « Le regard des photographes est un instrument précieux pour comprendre le monde d’aujourd’hui, l‘histoire se construit en partie à travers leurs images », pouvons nous lire dans le catalogue de l’exposition. Et lorsqu’elles croisent des mots délicieux, l’histoire n’en est que plus belle.

© Mathieu Farcy / Signatures

© Mathieu Farcy / Signatures

Lila et moi © Bénédicte Lassalle / Signatures

Jesus Lives © Balint Pörneczi / Signatures

Jesus Lives © Balint Pörneczi / Signatures

© Laurent Monlaü / Signatures

Carole, 2017 © Sébastien Erôme / Signatures

Carole, 2017 © Sébastien Erôme / Signatures

Image d’ouverture : Sirène © Florence Levillain / Signatures

Explorez
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
À l'instant   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 8 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet