« Dix sur Dix », une exposition chorale

25 octobre 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
« Dix sur Dix », une exposition chorale

À l’occasion de ses dix ans, la maison de photographes Signatures présente Dix sur Dix, Choral, un récit croisé entre 45 photographes et l’écrivaine Marie Desplechin. Cette exposition inaugure un nouvel espace dédié à la création d’événements, l’Espace des Fabriques, jusqu’au 12 novembre 2017. 

« J’ai présidé le dimanche 18 juin dernier un bureau de vote dans le quartier de la Grangeaux- Belles, à Paris. De huit heures à vingt heures, debout derrière l’urne transparente, j’ai confronté des visages vivants aux photos qui figuraient sur les pièces d’identité. Un regard sur le visage, un regard sur la photo, le visage à nouveau. A voté.» C’est ainsi que s’ouvre le texte de Marie Desplechin commandé par Frédérique Founès et Marie Karsenty, les deux fondatrices de la maison de photographes Signatures. Pour leurs 10 ans, elles ont imaginé une exposition à double lecture. Un récit et 45 photographies : Dix sur Dix Chorale se vit comme une expérience singulière. Que représente la photo dans la vie de Marie Desplechin ? Quel est le rôle du médium dans la société ? Réponses au 70, rue Jean-Pierre Timbaud à Paris.

Un récit en échos

Les éléments de réponse proposés par l’écrivaine sont divers et puissants. L’incarnation de la vie dans le corps, l’identité ou encore le temps qui passe sont autant de thèmes proposés par l’écrivaine. Ils ont permis aux photographes de répondre selon leur sensibilité et leurs centres d’intérêt. Mathieu Farcy a choisi de questionner l’identité à travers l’image d’un soldat de la Première Guerre mondiale, une des gueules cassées. En masquant la défiguration de son modèle, il matérialise son corps de gloire. Pour Bénédicte Lassalle, les mots de Desplechin évoquent les questions de transmission générationnelle. C’est la croyance que Philippe Schuller a décidé d’explorer. Qu’il s’agisse de religion, de nature ou de gloire, il illustre la connexion entre les grands espaces en même temps que le temps qui passe. « Le regard des photographes est un instrument précieux pour comprendre le monde d’aujourd’hui, l‘histoire se construit en partie à travers leurs images », pouvons nous lire dans le catalogue de l’exposition. Et lorsqu’elles croisent des mots délicieux, l’histoire n’en est que plus belle.

© Mathieu Farcy / Signatures

© Mathieu Farcy / Signatures

Lila et moi © Bénédicte Lassalle / Signatures

Jesus Lives © Balint Pörneczi / Signatures

Jesus Lives © Balint Pörneczi / Signatures

© Laurent Monlaü / Signatures

Carole, 2017 © Sébastien Erôme / Signatures

Carole, 2017 © Sébastien Erôme / Signatures

Image d’ouverture : Sirène © Florence Levillain / Signatures

Explorez
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
© Margaux Roy
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
Avec Calques, Margaux Roy explore le quotidien intimiste des maîtres de la retouche. En dispersant ou en superposant les couches, elle...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Dans l’œil de Laura Lafon Cadilhac : queerness, oracle et véganisme
© Laura Lafon Cadilhac
Dans l’œil de Laura Lafon Cadilhac : queerness, oracle et véganisme
Cette semaine, plongée dans l'œil de Laura Lafon Cadilhac. La cofondatrice du collectif Lusted Men nous parle d’une orgie végane et de sa...
17 juin 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
De la série Illustrated People, 2013 © Thomas Mailaender
Thomas Mailaender à la MEP : « Des images à la fois stupides et intelligentes »
Jusqu’au 29 septembre, la Maison européenne de la Photographie laisse carte blanche à Thomas Mailaender. Un pari réussi pour l’artiste...
17 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
The Unmovable Mover : l'usine imaginaire d'Alessandra Leta
© Alessandra Leta
The Unmovable Mover : l’usine imaginaire d’Alessandra Leta
L’artiste italienne Alessandra Leta construit une fiction en fragments, qui prend pour contexte une usine imaginaire de pièces détachées...
12 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
still de Sinjar, naissance des fantômes
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
En salle à partir du 19 juin 2024, le film Sinjar, naissance des fantômes, réalisé par Alexe Liebert, avec les photographies de Michel...
19 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
© Gioia Cheung
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
Du 1er au 6 juillet, Fisheye investit la cour de l’Archevêché, ce lieu emblématique des Rencontres, en plein centre d’Arles. Au programme...
18 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
© Margaux Roy
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
Avec Calques, Margaux Roy explore le quotidien intimiste des maîtres de la retouche. En dispersant ou en superposant les couches, elle...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger