« Favelado », le regard d’Alexis Pazoumian sur les favelas brésiliennes

22 juillet 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
"Favelado", le regard d'Alexis Pazoumian sur les favelas brésiliennes

Alexis Pazoumian pratique la photo depuis cinq ans. C’est au cours d’un voyage d’études à Rio de Janeiro qu’il décide de faire un reportage sur ce qu’il voit des favelas : ce sera la série Favelado.

« Je souhaitais offrir un point de vue objectif sur la population des favélas, en la saisissant, le plus possible et par la photographie, dans son environnement quotidien« , explique-t-il à Fisheye. « Faire sortir les habitants des favelas de l’anonymat et de l’indifférence, montrer que ces bidonvilles ne se résument pas qu’à la violence et aux trafic de drogue, voila le but de ce reportage. »

© Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian

 

© Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian

 

© Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian

 

Alexis souhaitait sortir des clichés occidentaux sur les favelas, dépasser les préjugés : « Le fait d’y vivre et de réaliser ce projet m’a permis de comprendre à quel point l’image que nous nous faisons des favelas est fausse. La favela n’est pas un bidonville, c’est un véritable village, avec ses commerces, ses écoles et ses églises. La plupart des gens y sont heureux et souhaitent y rester. »

 

© Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian

 

© Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian

 

Son reportage s’est fait sur cinq favelas au sud de Rio : Vidigal, Rocinha, Chapeu Mangueira, Cantagalo et la fameuse Cité de Dieu.

« A l’intérieur des habitations qui, de l’extérieur, paraissent délabrées, j’ai d’abord retrouvé les différences entre classes sociales qui sont le lot des grandes villes. Ainsi, les favelas, bien qu’elles nous présentent un visage de misère, ne semblent pas non plus déroger à la règle de l’inégalité. Les classes demeurent mais paraissent trouver ici une harmonie surprenante. Ici, pas d’envie, de jalousies ou de violences. A l’intérieur, on aménage simplement, en fonction de ses moyens, la meilleure place pour vivre. A l’extérieur, on est fier d’appartenir tous au même village, qu’on abandonnerait pour rien au monde. « 

 

© Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian

 

© Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian

 

© Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian

 

Il a également décidé d’y tourner des vidéos qui aujourd’hui forment un film, visible sur son site. « Je savais que je vivais une période historique a Rio » , conclue Alexis.  

C.L.

© Alexis Pazoumian

Explorez
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
© Federica Belli / Instagram
La sélection Instagram #449 : émerger de la torpeur
Les images de notre sélection Instagram de la semaine évoquent, par la lumière, le style pictural ou la présence des sujets, un grand...
09 avril 2024   •  
Le Japon dans l'œil des photographes de Fisheye
© Momo Okabe
Le Japon dans l’œil des photographes de Fisheye
Qu'iels y habitent, le visitent, où l'imaginent dans des envolées visuelles oniriques, les photographes présent·es sur nos pages sont...
06 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill