Images mythiques 60’s : dans les coulisses des tournages

17 janvier 2019   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Images mythiques 60's : dans les coulisses des tournages

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé a sorti de ses archives les photographies de tournage de six films cultes. L’exposition Images mythiques 60’s donne à voir les coulisses du cinéma. Une immersion dans l’histoire du 7e art.

Dans les années 1960, le cinéma se popularise. Le média bat des records de fréquentation, et l’intérêt du public pour les tournages évolue. En 1964, le Consortium des arts publicitaires, succursale de Pathé en charge de créer le matériel publicitaire des films, commence alors à envoyer des photographes sur les tournages, afin d’immortaliser la vie sur les plateaux.

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé a conservé plus de 400 albums de ces images de tournage. Une véritable grammaire visuelle des films, qui capturent les coulisses du tournage, la préparation des acteurs, leur maquillage… Dans Images mythiques 60’s, six œuvres cinématographiques sont à l’honneur : La Dolce Vita, Le Guépard, Les Sorcières de Salem, Zazie dans le métro, La Femme et le Pantin, et Le Déjeuner sur l’herbe. Une exposition représentant un échantillon des milliers de clichés détenus par la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé.

© Pathé Cinema Riama films Gray films

La dolce vita © Pathé Cinema, Riama films, Gray films

Tout en contraste

Si le nombre d’images capturées était considérable – on compte plus de 1 400 clichés pour Le Guépard, et environ 850 pour La Dolce Vita –, certains photographes souhaitaient imposer leur esthétique. C’est le cas notamment de Roger Corbeau. Le photographe présélectionnait ses images – il n’en a présenté que 250 à Pathé pour Les Sorcières de Salem – et n’hésitait pas à modifier les éclairages des plateaux pour capturer l’instant. Ses jeux d’ombre tout en contraste fonctionnent à merveille avec le film. Distillant une atmosphère mystérieuse et pesante au sein de l’œuvre.

Diffusé suite à la visite de l’exposition, Les Sorcières de Salem, réalisé par Raymond Rouleau et inspiré de la pièce de théâtre The Crucible d’Arthur Miller, intrigue. Allégorie du maccarthysme, le film, sorti en 1957, reconstruit la chasse aux sorcières du Massachusetts pour dénoncer la traque communiste populaire aux États-Unis durant la guerre froide. À l’écran, les jeux d’ombre et les visages des personnages, non maquillés, créent une ambiance étrange, presque fantastique. Une particularité que l’on retrouve dans les images de Roger Corbeau. Une belle surprise, qui clôture l’exposition en beauté.

Image mythiques 60’s immerge le spectateur dans le passé et l’histoire peu connue des « synopsis illustrés », ancêtres des dossiers de presse. Cependant, les deux salles réservées à l’exposition ne semblent accueillir qu’une infime partie de la collection de la Fondation. Si les férus de cinéma apprécieront le caractère exclusif de ces images, on regrette que la scénographie (trop) sobre manque d’interactivité.

© Collection Fondation Pathé, 1957 Films Borderie CICC Société Nouvelle Pathé Cinema© Collection Fondation Pathé, 1957 Films Borderie CICC Société Nouvelle Pathé Cinema

© Collection Fondation Pathé, 1957 Films Borderie CICC Société Nouvelle Pathé Cinema Defa

Les sorcières de Salem © Collection Fondation Pathé, 1957, Films Borderie, CICC Société Nouvelle, Pathé Cinema

© Fondation Pathé, 1959 Société Nouvelle Pathé Cinema Dear Film Gray Film

La femme et le pantin © Fondation Pathé, 1959, Société Nouvelle, Pathé Cinema, Dear Film, Gray Film

© Collection Fondation Pathé, 1959 SN Pathé-Cinema Dear Film Gray Film© Fondation Pathé 1963 Société Nouvelle Pathé Cinema Titanus

© à g. La femme et le pantin, collection Fondation Pathé, 1959, SN Pathé Cinema, Dear Film, Gray Film, à d. Le Guépard, Fondation Pathé, 1963, Société Nouvelle, Pathé, Cinema Titanus

© Fondation Pathé 1963 Société Nouvelle Pathé Cinema Titanus

Le Guépard © Fondation Pathé, 1963, Société Nouvelle, Pathé, Cinema Titanus

Image d’ouverture : Les sorcières de Salem © Collection Fondation Pathé, 1957, Films Borderie, CICC Société Nouvelle, Pathé Cinema

Explorez
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
© Zachary James / Instagram
La sélection Instagram #458 : terres mouvantes
Laissez-vous mettre à terre par notre sélection Instagram #458 ! Cette semaine, nous mettons à l'honneur les sols, terrestres ou...
11 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger et Milena Ill
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
© Wayan Barre
Dans l’œil de Wayan Barre : chez les habitant·es de la vallée du cancer
Cette semaine, plongée dans l’œil de Wayan Barre. Installé depuis plusieurs années en Louisiane, le photographe français s’est intéressé...
03 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
© Bénédicte Kurzen
Prix Carmignac : le Ghana face aux ravages des déchetteries électroniques
Le journaliste Anas Aremeyaw Anas et les photojournalistes Muntaka Chasant et Bénédicte Kurzen remportent le Prix Carmignac 2024 avec...
15 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
© Kourtney Roy
Last Paradise : l’odyssée cinématographique de Kourtney Roy et Mathias Delplanque
Lauréat·e·s de la 6e édition du Prix Swiss Life à 4 mains, la photographe Kourtney Roy et le compositeur Mathias Delplanque lèvent le...
Il y a 8 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
21 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin