« J’irai shooter avec… » : en route pour une saison 2

14 avril 2016   •  
Écrit par Fisheye Magazine
"J'irai shooter avec..." : en route pour une saison 2
Pour financer la 2e saison de la web-série “J’irai shooter avec…”, le réalisateur Stéphane Charmoillaux a lancé une campagne de financement participatif. L’objectif : réunir 5 600 € avant sa diffusion sur Youtube le 27 avril.

« C’est quasiment dans la boîte ! », s’enthousiasme Abigaïl Cherrier, le bras droit de Stéphane Charmoillaux, précisant que le photographe est en Nouvelle-Zélande pour tourner le dernier épisode de la saison 2 de J’irai shooter avec… Tournée entre 2015 et 2016, elle s’étalera sur 8 épisodes de 8 minutes – un format plus long que la saison 1.

Pour financer la suite de son projet, Stéphane Charmoillaux a lancé un appel aux dons sur KissKissBankBank : il espère réunir 5 600 € avant le 27 avril. Car s’il avait intégralement financé la première saison, le réalisateur espère bien proposer quelque chose de plus abouti que la saison pilote.

Lancé il y a un peu plus d’un an, J’irais shooter avec… promet donc cette année d’être un peu plus structurée. Dans cette saison 2, Stéphane Charmoillaux reprend sa caméra pour nous embarquer dans trois pays différents : au Canada, aux États-Unis et en Nouvelle-Zélande. La première saison avait fait plus de 100 000 vues sur Youtube et avait été bien accueillie. Le concept est efficace. Inspiré des documentaires d’Antoine de Maximy, J’irais shooter avec… nous emmène à la rencontre de professionnels de la photo avec cette démarche : faire connaître le travail des photographes qu’il trouve intéressants et leur apporter la notoriété qu’ils méritent.

En (sa)voir plus

 → Vous pouvez aidez le projet en participant à la campagne de financement ICI

→ Pour (re)voir la saison 1, c’est PAR LÀ

Explorez
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
© Glauco Canalis
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
Photographe italien résidant à Londres, Glauco Canalis présente The Darker the Night, the Brighter the Stars [Plus la nuit est sombre...
10 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill