La jeunesse devant l’objectif

12 avril 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
La jeunesse devant l'objectif

Qui est Patrick Delat ?

Un des membres fondateurs et le directeur de la Villa Pérochon, centre photographique contemporain de Niort. Quant à Patrice Terraz, il est un photographe membre de la maison Signatures. Ils se rencontrent pour la première fois dans les locaux de France Inter, pourtant Patrice Terraz est l’un des artistes exposés à Niort dans le cadre de la commande publique nationale des Rencontres de la Jeune Photographie Internationale. Pour réaliser sa série « Jeunesse tribale »,  il est allé à la rencontre de la jeunesse Kanak, la plus importante communauté de la Nouvelle-Calédonie. Pratiquement sur la même période, Le Festival de l’oeil urbain expose un autre de ses projets réalisés sur ce même sujet : « Californy ». Il s’est intéressé à la ville de Corbeille-Essonnes par l’intermédiaire des jeunes qui y vivent. Il les photographie dans leurs lieux quotidiens : lycée, maison, club de sport ou au cours de soirées. Par ailleurs, Patrick Delat nous invite à découvrir les jeunes mais cette fois-ci de l’autre côté de l’objectif. Car Les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale exposent entre autre le résultat d’une quinzaine de jours de résidence.

@ Patrick Delat
@ Patrick Delat
La jeunesse devant l'objectif
@ Patrick Delat
La jeunesse devant l'objectif
@ Patrick Delat

En (sa)voir plus

Rencontres de la Jeune Photographie Internationale
Du 15 mars au 27 mai
64, rue Paul-François Proust
79000 Niort

Festival de l’oeil urbain
Du 31 mars au 21 mai 2017
2, place Galignani
91100 Corbeil-Essonnes

Explorez
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine