La sélection Instagram #104

25 août 2017   •  
Écrit par Marie Moglia
La sélection Instagram #104

Vous êtes en manque d’inspiration ? Découvrez notre sélection hebdomadaire des comptes Instagram qui nous ont tapé dans l’œil.

@siahpatterson

Sur l’archipel d’Hawaï, le photographe américain Josiah Patterson capture de brefs instants de lumière. La photographie, telle qu’elle la pratique, est contemplative. Figée, elle ouvre le regard et nous incite à observer calmement ce qu’elle offre à notre vue.

© Josiah Kekoanui Patterson / Instagram

© Josiah Kekoanui Patterson / Instagram

@ryanlowry

Naturel. C’est ainsi que l’on pourrait décrire le travail de Ryan Lowry. Portraitiste très douée, la photographe a de l’intuition. Si bien que même les scènes de shooting les plus maîtrisées sont riches d’une spontanéité vivante.

© Ryan Lowry / Instagram

© Ryan Lowry / Instagram

@charlottecurd

Qui sont les gens ? Pourquoi certains sont-ils si attirants ? Qu’est-ce qui nous fait nous arrêter devant un ou une inconnue ? C’est ce que photographie la photographe Charlotte Curd. La jeune femme nous montre ce qui fait la singularité des étrangers qu’elle croise dans la rue ou sur la plage. C’est tantôt drôle, tantôt grandiose.

© Charlotte Curd / Instagram

© Charlotte Curd / Instagram

@pancrazi

La poétesse Emily Dickinson a écrit, « il est une solitude de l’espace ». Une réflexion à laquelle les images d’ Andria Darius P. font curieusement échos. Car si les performances de l’artiste en matière de photo architecturale sont indéniables, au-delà des beaux cadrages et des lignes harmonieuses, c’est la solitude que provoque l’absence de tout être qui nous interpelle.

© Andria Darius P. / Instagram

© Andria Darius P. / Instagram

@samyoukilis

Sam Youkilis ne cherche pas à embellir la réalité. Il ne cherche pas non plus à la montrer telle qu’elle apparaît sous nos yeux : évidente. Un peu comme un peintre, il la représente avec une densité pénétrante et l’enrobe d’une lenteur contemplative.

© Sam Youkilis / Instagram

© Sam Youkilis / Instagram

@christiandelfino

Christian Delfino un photographe qui fonctionne à l’instinct. Son approche est avant tout intuitive. Il y a du mouvement dans son travail. Chaque image est forte d’une spontanéité et d’un dynamisme remarquable. Sans doute parce que le photographe observe assidûment le quotidien des grandes villes, à l’affût de la moindre scène qui présente une valeur à ses yeux.

© Christian Delfino

© Christian Delfino / Instagram

Explorez
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Hippolyte MACAIRE, Louis Cyrus MACAIRE, Navire quittant le port du Havre, 1851, daguerréotype, 15 x 11 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Dans le cadre de la 5e édition du festival pluridisciplinaire Normandie Impressionniste, le MuMa – Musée d’art moderne André Malraux au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
28 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Malaga, 1966 © Joël Meyerowitz
À bord de la Volvo de Joël Meyerowitz au Museo Picasso Málaga
Il y a soixante ans, le photographe américain Joël Meyerowitz foulait le sol de la ville de Málaga, en Espagne. Cette année, du 15 juin...
24 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #73 : les mutations sacrées de Zoé Chauvet
05:07
© Fisheye Magazine
Focus #73 : les mutations sacrées de Zoé Chauvet
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Zoé Chauvet croise le documentaire et l'abstraction et tisse les liens du corporel au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
© Roman Jehanno / Instagram
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
Vous êtes photographe ou vous souhaitez le devenir ? Vous avez des questions sur cette profession qui fait rêver, mais ne savez pas où...
29 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Hippolyte MACAIRE, Louis Cyrus MACAIRE, Navire quittant le port du Havre, 1851, daguerréotype, 15 x 11 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Dans le cadre de la 5e édition du festival pluridisciplinaire Normandie Impressionniste, le MuMa – Musée d’art moderne André Malraux au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
28 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina