L’amour à la rue

27 mai 2015   •  
Écrit par Marie Moglia
L’amour à la rue

Une jeune artiste américaine expose, sur des maisons abandonnées, les pensées mélancoliques de certains utilisateurs de Tumblr.

Référence à une chanson de Bob Dylan, Abandoned love est aussi le nom d’une série réalisées par Peyton Fulford. La photographe américaine, âgée de 20 ans, a demandé à des utilisateurs de Tumblr, venus du monde entier, de lui envoyer pensées secrètes et SMS intimes. Après avoir sélectionné huit phrases mélancoliques, elle a créé des banderoles colorées qu’elle a accroché devant des maisons abandonnées dans la ville de Colombus, aux États-Unis. En détournant des bannières habituellement réservées aux événements heureux, l’artiste a souhaité dévoiler la vulnérabilité de chacun sur la place publique.

Extrait de "Abandoned Love", © Peyton Fulford

Extrait de "Abandoned Love", © Peyton Fulford

Extrait de "Abandoned Love", © Peyton Fulford
Extrait de “Abandoned Love”, © Peyton Fulford
Extrait de "Abandoned Love", © Peyton Fulford
Extrait de “Abandoned Love”, © Peyton Fulford

Extrait de "Abandoned Love", © Peyton FulfordExtrait de "Abandoned Love", © Peyton Fulford

Extrait de "Abandoned Love", © Peyton Fulford
Extrait de “Abandoned Love”, © Peyton Fulford
Extrait de "Abandoned Love", © Peyton Fulford
Extrait de “Abandoned Love”, © Peyton Fulford

Extrait de "Abandoned Love", © Peyton Fulford

Images extraites de “Abandoned Love”, © Peyton Fulford

Explorez
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
© Lara Lussheimer
Les coups de cœur #481 : Lara Lussheimer et Sara Tontorova
Lara Lussheimer et Sara Tontorova, nos coups de cœur de la semaine, sont toutes deux en quête de métaphores. La première les fait émerger...
19 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill