Le palmarès du Nikon Film Festival, une histoire de partage

29 mars 2019   •  
Écrit par Anaïs Viand
Le palmarès du Nikon Film Festival, une histoire de partage

Jeudi 28 mars, le Nikon Film Festival dévoilait son palmarès au public. Une 9ᵉ édition sous le signe du partage. Focus sur les courts-métrages récompensés.

Le Nikon Film Festival continue sur sa lancée au plus grand plaisir des internautes vidéastes et des internautes qui ont répondu en masse à l’appel. La 9ᵉ édition du festival de courts-métrages a réunit 1249 films en compétition et 118 000 votes en ligne pour le prix du public. Les autres prix ont été attribués par le jury présidé par la scénariste et actrice Marjane Satrapi.

Partage – Grand Prix du Jury

Pour Johann Dionnet et Marc Riso, le partage est une histoire de sandwich et de banc public. Les deux amis partagent avec nous un beau moment de rigolade…

 Je suis si loin – Prix Canal + / Prix de la Mise en scène

Parfois, il y a des choses simples qui ne le sont pas. Léo Grandperret a imaginé une course contre la montre tendre et drôle. Un trhiller délicat.

Je suis de trop – Prix de la Meilleure Photographie

Pas évident de s’intégrer, surtout pour Michel. Cynisme, humour, Maxime Baudin maîtrise les codes de la comédie qui tourne mal. La mise en scène et le jeu d’acteur sont renversants.

Charlie Bruneau dans Je suis samedi en quinze – Prix d’Interprétation Féminine

Samedi en quinze, c’est pas samedi en huit. En quelques minutes, Charlie Bruneau est parvenue à marquer sa place dans cette comédie signée Yannick Privat.

Victor Steil dans Je suis avec eux – Prix d’Interprétation Masculine

Ce n’est pas l’amour qui rend aveugle, mais plutôt l’indifférence. Matthieu Ponchel et Prïncia Car ont imaginé un scénario déconcertant. Un jeune homme, Victor Steil est pris dans un tourbillon qui le dépasse.

Virale – Prix du Meilleur Son

La rumeur, le son et la catastrophe. Tout va très vite dans le court-métrage de Sophie Jarmouni. Virale invite à réfléchir aux impacts des réseaux sur nos vies (réeelles).

Je suis l’apache – Prix des Écoles

Un adolescent timide se rend à une fête costumée. Il y rencontre celle qu’il aime secrètement depuis le collège… Une tendre histoire d’amour résumé en 2 minutes et 20 secondes.

Indépendamment des prix du jury du festival, les prix des Médias et du Public ont récompensé deux autres courts-métrages.

Je suis nous – Le Prix des Médias

Je suis la vie – Prix du Public

Les coups de cœur de la rédaction

Je suis le mur du son

Une soirée raclette entre amis, cela vous tente ? Cédric Martin et Arnaud Pereira ont conçu un scénario décalé et intelligent qui questionne le rapport à l’autre. À visionner de toute urgence.

Je suis ta moitié

« Je me lève et je te bouscule, comme d’habitude », chantait Claude François. Vie de couple, routine, amour et partage. En deux minutes et vingt secondes, Julia Boutteville a réussi à aborder des sujets précieux.

Explorez
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
© Wayan Barre
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
La Louisiane, une région occupée par des dizaines d’usines pétrochimiques, possède l’un des taux les plus élevés de cancer et de maladies...
22 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
© River Claure
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
Ne pas sombrer dans les clichés folkloriques d’une Bolivie peuplée de lamas et de cholitas, sans renier ses racines : voilà le leitmotiv...
21 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
© Lee Miller Archives, Angleterre 2024
Lee Miller à Saint-Malo : une exposition présente de rares images de la Seconde Guerre mondiale
À l’occasion du 80e anniversaire de la libération de Saint-Malo, la chapelle de l’École nationale supérieure de la marine...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus #73 : les mutations sacrées de Zoé Chauvet
05:07
© Fisheye Magazine
Focus #73 : les mutations sacrées de Zoé Chauvet
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Zoé Chauvet croise le documentaire et l'abstraction et tisse les liens du corporel au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
© Roman Jehanno / Instagram
Courrier des photographes #1 : être ou ne pas être photographe, telle est la question
Vous êtes photographe ou vous souhaitez le devenir ? Vous avez des questions sur cette profession qui fait rêver, mais ne savez pas où...
29 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Hippolyte MACAIRE, Louis Cyrus MACAIRE, Navire quittant le port du Havre, 1851, daguerréotype, 15 x 11 cm, Paris, Bibliothèque nationale de France
Photographier en Normandie : un laboratoire de créativité
Dans le cadre de la 5e édition du festival pluridisciplinaire Normandie Impressionniste, le MuMa – Musée d’art moderne André Malraux au...
29 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
28 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina