Le sud intime de Shane Lavalette

30 janvier 2017   •  
Écrit par Marie Moglia
Le sud intime de Shane Lavalette

Plongée au coeur du sud sauvage, avec le photographe Shane Lavalette. Il nous présente One Sun, One Shadow, une série dont il a tiré un bel ouvrage auto-édité.

« Luxuriant, chaleureux, calme, doux. » Voici comment le photographe Shane Lavalette nous décrit le sud qui lui a inspiré sa remarquable série One Sun, One Shadow . La musique en a été l’inspiration principale, le point d’entrée. Avant de l’avoir sous les yeux, Shane avait le sud en tête par l’impression que le gospel et le blues lui en ont laissé. Chacune des images de son ouvrage se fait l’écho des chants lancinants ou langoureux, des voix déchirantes et mélodieuses, racontant l’espoir ou la mélancolie. L’ombre et la lumière. C’est soit l’un, soit l’autre, que Shane met en scène comme autant de petits drames ou de moments de grâce.

L’intimité du livre

Bien que la musique soit la matière première de ce travail, l’ambition de Shane n’était pas seulement d’en traduire le murmure. « Dans un sens, j’emmène le spectateur en voyage avec moi et tout au long du chemin, il y a des connexions. Chaque image compose un tout et j’ai joué de leur singularité afin qu’elles deviennent quelque chose. » Ce quelque chose a pris la forme d’un livre auto-édité, le premier que Shane réalise pour publier son travail. L’objet est le terrain d’une exploration. Il traduit la musicalité intrinsèque des images à travers un éditing méticuleux. « Mon espoir avec cette ouvrage, c’est qu’il suscite une émotion, une vision inattendue chez le lecteur. » Shane Lavalette entend ainsi créer une intimité. C’est pour lui tout l’intérêt du livre photo. Et c’est en tout cas l’intérêt de One Sun, One Shadow, dans lequel on se plonge en perdant toute notion du temps.

Extrait de "One Sun, One Shadow", © Shane Lavalette

Extrait de "One Sun, One Shadow", © Shane Lavalette
Extrait de “One Sun, One Shadow”, © Shane Lavalette
Extrait de "One Sun, One Shadow", © Shane Lavalette
Extrait de “One Sun, One Shadow”, © Shane Lavalette
Fisheye Magazine | Le sud intime de Shane Lavalette
Extrait de “One Sun, One Shadow”, © Shane Lavalette
Fisheye Magazine | Le sud intime de Shane Lavalette
Extrait de “One Sun, One Shadow”, © Shane Lavalette
ShaneLavalette_OneSunOneShadow_027_09
Extrait de "One Sun, One Shadow", © Shane Lavalette
Extrait de “One Sun, One Shadow”, © Shane Lavalette
Extrait de "One Sun, One Shadow", © Shane Lavalette
Extrait de “One Sun, One Shadow”, © Shane Lavalette
Extrait de "One Sun, One Shadow", © Shane Lavalette
Extrait de “One Sun, One Shadow”, © Shane Lavalette

Images par © Shane Lavalette

One Sun, One Shadow
Shane Lavalette
124 pages — 1500 exemplaires
À partir de 65 dollars.

Explorez
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
still de Sinjar, naissance des fantômes
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
En salle à partir du 19 juin 2024, le film Sinjar, naissance des fantômes, réalisé par Alexe Liebert, avec les photographies de Michel...
19 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l'oppression
© Campbell Addy
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l’oppression
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine tentent de faire entendre les voix des marges et des personnes opprimé·es de la...
16 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
© Michael Ackerman
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
Du 27 juin au 29 septembre 2024, la galerie Anne Clergue Galerie à Arles présente Le monde flottant, de Michael Ackerman et Maciej...
15 juin 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
still de Sinjar, naissance des fantômes
Sinjar, naissance des fantômes : panser les cicatrices d’un génocide
En salle à partir du 19 juin 2024, le film Sinjar, naissance des fantômes, réalisé par Alexe Liebert, avec les photographies de Michel...
19 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
© Gioia Cheung
Archevêché by Fisheye : une programmation à ne manquer sous aucun prétexte !
Du 1er au 6 juillet, Fisheye investit la cour de l’Archevêché, ce lieu emblématique des Rencontres, en plein centre d’Arles. Au programme...
18 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
© Margaux Roy
Calques, la poésie plastique de Margaux Roy
Avec Calques, Margaux Roy explore le quotidien intimiste des maîtres de la retouche. En dispersant ou en superposant les couches, elle...
18 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger