Les coups de coeur #140

12 juin 2017   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de coeur #140
Comme chaque lundi, la rédaction de Fisheye publie ses coups de coeur et vous fait découvrir le talent de jeunes photographes amateurs ou professionnels. Cette semaine, les images de Guillaume se font l’écho du désir d’évasion qui sommeille en chacun de nous. Elles nous transportent aux cimes du monde.  Tandis que les photographies d’Eva nous rappellent la tendre affection qui nous attache au quotidien.

Guillaume Bertrand

Des îles Lofoten, en passant par les Alpes du Tyrol ou jusqu’au mont Everest… Guillaume Bertrand est un photographe exigeant. Il ne se satisfait pas de n’importe quel paysage. Il a besoin d’être emporté. Pour lui, la photographie est une affaire de frissons. Ses images sont des confidences : elles nous racontent le sentiment d’être comme avalé par la grandeur du monde; l’incroyable beauté qui émeut terriblement.

Découvrir son travail

© Guillaume Bertrand

© Guillaume Bertrand

© Guillaume Bertrand

© Guillaume Bertrand

Images par © Guillaume Bertrand

Eva O’Brian

Eva veut nous raconter la douceur rassurante du quotidien. La langueur familière d’une routine paisible. Ses photographies intimes sont sans doute les plus réussies. Elles racontent avec délicatesse son amour de la vie.

Découvrir son travail

© Eva O'Brian
© Eva O’Brian
© Eva O'Brian
© Eva O’Brian

© Eva O'Brian © Eva O'Brian

Images par Eva O’Brian

Explorez
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
© Annabelle Foucher
Annabelle Foucher dévoile l’étoffe de l’être à la Fisheye Gallery
Le temps de L’Étoffe de l’être, les œuvres d’Annabelle Foucher, lauréate du Grand Prix Picto de la Photographie de mode en 2023, se...
29 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
© Paul Wolff, « Femme en maillot de bain avec ombres de plantes », 1932, tirage d'origine, Collection Christian Brandstätter / Courtesy of Pavillon Populaire
Les expositions photo à découvrir ce printemps !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
01 mars 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
01 mars 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
© Marta Bogdanska
Only the future revisits the past : le passé raconte l’avenir
Pour le festival australien PHOTO 2024, qui se déroulera du 1er mars au 12 mai, l’exposition Only the future revisits the past se propose...
29 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina