Les coups de cœur #190

04 juin 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Les coups de cœur #190

Cette semaine, nous vous présentons le travail de deux lectrices qui pratiquent la photographie comme une forme de thérapie. Les images de Maelys et Charlotte constituent nos deux coups de cœur de la semaine.

Maelys Thomazeau-Agullo

Avec J’ai peur d’aller dormir, Maelys Thomazeau-Agullo signe un projet de photothérapie mettant en scène phobies et cauchemars. Deux maux connus de tous. « Il a été réalisé en 7-8 mois, grâce à la récolte de témoignages de personnes dont les phobies ou cauchemars perturbaient la vie », explique la photographe. Les sujets nous regardent, sans éprouver une émotion de peur intense. « J’ai voulu, avec cette expression neutre, travailler sur le côté répétitif, blasant de ces maux », précise-t-elle.
© ivannalys© ivannalys

© ivannalys© ivannalys

© ivannalys

Aiyana Pensamiento

Pour Charlotte Moreau – dite Aiyana Pensamiento – aussi, la photographie a eu un rôle thérapeutique. « Elle m’aidait à communiquer avec les autres, à m’ancrer dans le moment présent et à accepter et extérioriser mes émotions », explique-t-elle. Et aujourd’hui ? « Cela n’a pas beaucoup changé. Je suis passionnée par l’instant vécu à travers le prisme de mes émotions. Que le moment soit banal ou extraordinaire, le photographier me rappelle que la réalité est illusoire et que je peux décider du regard que je porte sur le monde qui m’entoure », précise Charlotte.

© Charlotte Moreau © Charlotte Moreau © Charlotte Moreau

© Charlotte Moreau

Explorez
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
24 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
© Melody Melamed
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
Inspirée par une utopie où tout ne serait qu'harmonie, Melody Melamed compose Shangri-La: The Book of Skin, un ouvrage où les peaux...
23 mai 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •