Les finalistes du concours World Press Photo 2019

Les finalistes du concours World Press Photo 2019

World Press Photo a annoncé les photographes finalistes du concours 2019. Découvrez les images retenues par le jury et les histoires les plus marquantes de l’année.

Depuis 1955, l’organisation indépendante hollandaise World Press Photo récompense, chaque année, les photographes partageant leur vision du monde dans le but de soutenir le développement du photojournalisme. Composé de plusieurs catégories – enjeux contemporains, environnement, nature, portrait, sport ou encore actualité, le concours est gratuit et ouvert à tous les photographes professionnels. Pour la 62e édition du concours, un jury professionnel a sélectionné les finalistes qui ont signé les images les plus marquantes de 2018. Cette année, la célèbre organisation a reçu plus de 78 000 photographies par près de 4 700 photographes de 129 pays différents. Le jury vient de dévoiler les photos finalistes.

Les finalistes

Le prix Histoire de l’Année (World Press Photo Story of the Year) prime des photographies qui dépeignent un récit d’actualité. La crise du lac Tchad, de l’Italien Marco Gualazzini, La caravane des migrants, de Pieter Ten Hoopen (Pays-Bas/Suède), et Crise au Yémen  de Lorenzo Tugnoli (Italie) ont retenu l’attention du jury.

© Marco Gualazzini / Contrasto

© Marco Gualazzini / Contrasto

© Pieter Ten Hoopen / Agence Vu / Civilian Act

© Pieter Ten Hoopen / Agence Vu / Civilian Act

© Lorenzo Tugnoli / Contrasto for The Washington Post

© Lorenzo Tugnoli / Contrasto for The Washington Post

Parmi les finalistes de la catégorie Photo de l’année (World Press Photo of the Year) se trouvent le Syrien Mohammed Badra qui a documenté l’impact des bombardements du côté des civils à Ghouta (Syrie) ou l’Italien Marco Gualazzini qui a réalisé l’image d’un garçon devant un mur recouvert de dessins de grenades, à Bol (Tchad). La photographie de Catalina Martin-Chico représentant un couple des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) a aussi retenu l’attention du jury. L’image montre une femme tentant de mener à bien une grossesse suite au pacte de paix entre le gouvernement et les FARC. La photographie de l’Australien McGrath The Disappearance of Jamal Khashoggi met en lumière l’histoire de Khashoggi, un journaliste opposant au régime d’Arabie Saoudite assassiné par les services secrets saoudiens. La photographie Crying Girl on the Border, de John Moore, affiche la situation des familles d’immigrés traversant la frontière entre le Mexique et les États-Unis et arrêtées par les autorités américaines. Le photographe sud-africain Brent Stirton signe Akashinga – the Brave Ones, un portrait de Petronella Chigumbura, une des membres du groupe de lutte Akashinga (les “braves” en dialecte local). Cette organisation, entièrement composée de rangers femmes, lutte contre le braconnage et la chasse furtive dans le parc naturel de Phundundu au Zimbabwe.

Les lauréats seront annoncés le 11 avril 2019. L’inauguration du World Press Photo se tiendra lors du Festival les 12 et 13 avril à Amsterdam. Il seraa l’occasion de découvrir les lauréats du concours autour d’un programme de projections, conférences et rencontres. Plus d’informations sur le site World Press Photo. 

© Mohammed Badra / European Pressphoto Agency

© Mohammed Badra / European Pressphoto Agency

© Marco Gualazzini / Contrasto

© Marco Gualazzini / Contrasto

© Catalina Martin Chico / Panos

© Catalina Martin Chico / Panos

© Chris McGrath / Getty Images Online

© Chris McGrath / Getty Images © John Moore / Getty Images

© John Moore / Getty Images

© Brent Stirton / Getty Images

© Brent Stirton / Getty Images

Image d’ouverture ©

Explorez
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 5 heures   •  
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Les Cowboys Créoles dans l'objectif de Chloé Kerleroux
© Chloé Kerleroux
Les Cowboys Créoles dans l’objectif de Chloé Kerleroux
Avec la série Cowboys Créoles, Chloé Kerleroux rend hommage à la figure du vacher noir, personnage emblématique de l’histoire...
18 juillet 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Odette England : armes de proies
© Odette England
Odette England : armes de proies
Dans Woman Wearing Ring Shields Face From Flash, Odette England met en lumière le parallèle existant entre photographie et armes à feu....
18 juillet 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
© Juliette-Andréa Élie, œuvre réalisée dans le cadre d'une résidence au musée Nicéphore Niépce
Dans l’œil de Juliette-Andréa Élie : éprouver le paysage qui se transforme
Cette semaine, plongée dans l’œil de Juliette-Andréa Élie. Au moyen de diverses techniques, la photographe et plasticienne compose des...
À l'instant   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
© Rafael Fabrés
Les coups de cœur #502 : Dominik Scharf et Rafael Fabrés
Dominik Scharf et Rafael Fabrés, nos coups de cœur de la semaine, enregistrent le monde grâce à leur boîtier. Le premier se considère...
Il y a 5 heures   •  
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
© Pascal Sgro
Les images de la semaine du 15.07.24 au 21.07.24 : le feu des souvenirs
Cette semaine, les photographes de Fisheye s’intéressent aux différents aspects du feu, et ce, de manière littérale comme figurée.
21 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l'histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Yevonde Middleton Vivex, *John Gielgud as Richard II in 'Richard of Bordeaux'*, 1933 by colour print NPG x11658. © National Portrait Gallery, London
Voir le temps en couleurs : le laboratoire de l’histoire photographique imaginé par Sam Stourdzé
Jusqu’au 18 novembre, les 1 200 mètres carrés du deuxième étage du Centre Pompidou-Metz se transforment en une promenade temporelle pour...
20 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger