Les finalistes du Leica Oskar Barnack Award dévoilés !

23 juillet 2021   •  
Écrit par Finley Cutts
Les finalistes du Leica Oskar Barnack Award dévoilés !

Le jury du Leica Oskar Barnack Award a dévoilé les noms des neuf finalistes de sa 41e édition, ainsi que les quatre jeunes talents sélectionnés ! Venant des quatre coins du monde, chaque photographe porte une perspective singulière sur le monde contemporain.

Chaque année, le Leica Oskar Barnack Award distingue un photographe professionnel, ainsi qu’un auteur émergent. Depuis 2020, les règles ont changé. Ce n’est plus aux photographes de déposer leurs candidatures, mais à un jury de spécialistes de les sélectionner. Une centaine de personnalités du monde de la photographie ont donc été invités à choisir trois auteurs dans la catégorie principale, et d’en nominer un autre pour la catégorie Newcomer. Portés sur la relation entre l’Homme et son environnement, les projets témoignent des problématiques sociales qui apparaissent au sein, et en périphérie, des sociétés humaines. Le documentaire s’entremêle alors avec le conceptuel dans une multitude d’approches singulières. Sans plus attendre, les finalistes retenus sont : Ana María Arévalo Gosen, Enri Canaj, Gabriele Galimberti, Graciela Magnoni, Santi Palacios, Nicolò Filippo Rosso, Nichole Sobecki, Nikita Teryoshin et Kiliii Yüyan. Et les quatre « newcomers » : Emile Ducke, Tom Hegen, Ingmar Björn Nolting et Ranita Roy.

© Ana María Arévalo Gosen

Días Eternos (Eternal Days) © Ana María Arévalo Gosen

Des enjeux sociétaux modernes

À l’instar de cette 41e édition, des thématiques se sont dégagées des travaux des neuf finalistes et des quatre jeunes talents. Un intérêt partagé pour des enjeux sociétaux intimement modernes. La question de la place des femmes, les politiques du port d’arme, les questions migratoires, et enfin le dérèglement climatique. Avec Días Eternos, la photographe vénézuélienne Ana María Arévalo Gosen expose les conditions difficiles et complexes des femmes en prison. Avec un engagement parallèle, l’Uruguayenne Graciela Magnoni s’interroge, dans Nosotras, sur les différences et similitudes entre les femmes du monde entier. Nikita Teryoshin (Allemagne) et Gabriele Galimberti (Italie), quant à eux, s’intéressent à l’absurdité des réglementations trop souples du port d’armes. Avec Nothing Personal – The Back Office of War, le premier dénonce l’économie de la guerre et la décrit comme un terrain de jeu pour adultes. Le second présente l’impact démesuré du droit constitutionnel de porter des armes aux États-Unis avec The Ameriguns.

Les enjeux de la migration se retrouvent dans les projets d’Enri Canaj (Albanie), Santi Palacios (Espagne) et Nicolò Filippo Rosso (Italie). Avec Say Goodbye Before You Leave, le premier illustre la difficile autonomie dont doivent faire preuve les nouveaux arrivants sur les côtes européennes. Le deuxième documente dans son projet On the Edge la difficile traversée des personnes cherchant à rejoindre l’Europe par la Méditerranée. Enfin, le troisième expose les ravages d’une région dangereuse, devenue passage obligatoire pour de nombreux exilés en Colombie dans Forgotten in Dust. La prise de conscience mondiale du dérèglement climatique a nécessairement favorisé la propagation de documentaires environnementaux. Deux artistes états-uniens en témoignent. D’abord, Nichole Sobecki qui expose dans Where Our Land Was les conséquences de la sécheresse sur le peuple somalien. Et Kiliii Yuyan, qui met en évidence le bouleversement radical du paysage arctique dans Rumors of Arctic Belonging.

 

Les deux lauréats – professionnel et auteur émergent – seront dévoilés le 4 novembre 2021 lors d’une cérémonie au Leitz Park à Wetzlar, en Allemagne. Le premier recevra 40 000 euros et un équipement photographique Leica d’une valeur de 10 000 euros. Le lauréat du prix Newcomer recevra 10 000 euros et un Leica Q2.

© Enri Canaj

Say Goodbye Before You Leave © Enri Canaj

© Gabriele Galimberti

The Ameriguns © Gabriele Galimberti

© Graciela Magnoni

Nosotras © Graciela Magnoni

© Kiliii Yuyan

Rumors of Arctic Belonging © Kiliii Yuyan

© Nichole Sobecki

Where Our Land Was © Nichole Sobecki

© Nicolò Filippo Rosso

Forgotten in Dust © Nicolò Filippo Rosso

© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin

Nothing Personal – The Back Office of War © Nikita Teryoshin

© Santi Palacios

On the Edge © Santi Palacios

Explorez
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine