Mário Macilau récompensé par le Prix Roger Pic 2023

Mário Macilau récompensé par le Prix Roger Pic 2023

En partenariat avec Fisheye Magazine, le Prix Roger Pic a été décerné à l’artiste mozambicain Mário Macilau, pour son projet Faith. Une série monochrome mêlée de croyances et de mythes ancestraux.

Comme chaque année, le Prix Roger Pic – crée en hommage au grand reporter et cinéaste français du même nom – est attribué à l’autrice ou l’auteur d’un portfolio abouti « témoignant d’un regard humaniste et généreux ». Organisé par la Société Civile des Auteurs Multimédias (SCAM), en collaboration avec Fisheye Magazine, l’évènement entend promouvoir et accompagner l’œuvre d’artistes, aux parcours et aux projets méritants, grâce à une dotation de 5000 euros. Cette année, pour sa 31e édition, le Prix Roger Pic a été décerné à l’artiste multidisciplinaire et activiste mozambicain, Mário Macilau, pour sa série Faith.

© Mário Macilau / Movart Gallery

Autoportrait de l’artiste  © Mário Macilau / Movart Gallery

Un regard engagé et symbolique pour sensibiliser

Considéré comme l’une des figures de proue de la nouvelle génération d’artistes mozambicains, Mário Macilau porte une attention particulière aux autres et à sa communauté. S’intéressant à la fois à des questions d’identité, de politiques et d’environnement, le lauréat du Prix Roger Pic 2023 tente de sensibiliser les regards aux inégalités, aux injustices de classes, et a fortiori aux différences qui nous séparent. Dans sa série Faith, il a documenté la pratique de l’animisme dans le Mozambique – une croyance en un esprit, une sorte de force vitale qui animerait les êtres vivants, les objets, mais aussi les éléments naturels. S’immisçant avec humilité dans le quotidien de ce peuple animiste, Mário Macilau a alors pris part, derrière l’objectif, aux rites de passage pour les jeunes hommes et femmes, aux soins, aux méthodes de guérison naturelles… Cherchant avant tout à dévoiler la force des traditions et de la transmission, l’artiste pluridisciplinaire nous propose des monochromes contrastés où se croisent différentes perceptions du surnaturel. Un voyage en terres ancestrales.

 

La projection en avant-première du portfolio et la rencontre avec Mário Macilau auront lieu le samedi 3 juin à La Gacilly. Le vernissage de l’exposition et la remise du Prix auront lieu le 12 septembre à la Fisheye Gallery. L’exposition sera ouverte jusqu’au 21 octobre 2023.

© Mário Macilau / Movart Gallery© Mário Macilau / Movart Gallery

© Mário Macilau / Movart Gallery

© Mário Macilau / Movart Gallery

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
© Nicolas Lebeau
Nicolas Lebeau, reprendre le contrôle des images
Avec Voltar A Viver (« Retourner à la vie », en français), Nicolas Lebeau questionne notre rapport aux images en puisant aussi bien dans...
17 avril 2024   •  
Écrit par Ana Corderot