Martin Parr investit les cimaises de la galerie Clémentine de la Ferronnière

Martin Parr investit les cimaises de la galerie Clémentine de la Ferronnière

Du 2 février au 6 mai 2023, la galerie Clémentine de la Ferronnière présente une rétrospective des clichés mordants de Martin Parr, des années 1970 jusqu’à nos jours. Une exposition idéale pour découvrir ou redécouvrir le travail esthétique et acéré du célèbre photographe anglais.

Installée dans le cœur historique de Paris, sur l’île Saint-Louis, la galerie Clémentine de la Ferronnière représente Martin Parr depuis une année. Pour l’occasion, cette figure emblématique de la photographie britannique expose une rétrospective de son travail. Des années 1970 jusqu’à aujourd’hui, les œuvres exhibées permettent aux visiteur·rices de parcourir les grandes évolutions de l’approche artistique de l’artiste. Le cheminement de Martin Parr se transforme au fil des années tout en gardant une esthétique unique, reconnaissable entre mille, et un humour sarcastique indéniable. 

Né en 1952 au Royaume-Uni, Martin Parr capture son environnement depuis son plus jeune âge. Après des études en photographie, l’artiste développe son propre univers. Entre cliché esthétique et photo sociale, il traite de certains traits absurdes de nos quotidiens et de la société de consommation dans laquelle nous baignons. Les prémices de son travail s’observent dans ses séries en noir et blanc qui ont grandement contribué à l’évolution du 8e art en Grande-Bretagne. Dès lors, Martin Parr développe une écriture photographique précise et des cadrages particuliers que l’on retrouve encore fidèlement dans ses travaux les plus récents. La couleur apparait en 1986 avec The Last Resort où le photographe réalise un portrait caustique des classes ouvrières anglaises en vacances. Dans Small World, il s’intéresse au tourisme de masse du début des années 1990 et le consumérisme qui en découle. 

© Martin Parr

Consommation d’images 

Ces dernières années, Martin Parr continue d’interroger nos quotidiens contemporains. Tout aussi cinglant que ses premières images, les récentes photographies de l’artiste mettent en avant l’absurdité de nos modes de vie. Les couleurs vives de ses compositions, majoritairement éclairées au flash, offrent un témoignage acerbe, mais comique de la société et de ses dérives depuis près de cinquante ans. 

À l’occasion de cette rétrospective, la libraire Maison CF se transforme en pop-up en partenariat avec la Martin Parr Foundation. Elle propose, à deux pas de la galerie, un studio photo et des produits dérivés du photographe : des ouvrages, des puzzles ou encore un livre de coloriage. Des créations commerciales loufoques et originales qui permettent à l’artiste de construire tout un écosystème cohérent sur son propos documentaire cultivé depuis des dizaines d’années. 

© Martin Parr© Martin Parr

© Martin Parr

© Martin Parr© Martin Parr

© Martin Parr

© Martin Parr

Explorez
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
© Hugo Mapelli
Quand la photographie s’inspire de la mode pour expérimenter
Parmi les thématiques abordées sur les pages de notre site comme dans celles de notre magazine se trouve la mode. Par l’intermédiaire de...
17 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
© J.A. Young
Dans l’œil de J.A. Young : l’hydre monstrueuse qui domine les États-Unis
Cette semaine, plongée dans l’œil de J.A. Young. Aussi fasciné·e que terrifié·e par les horreurs que le gouvernement américain dissimule...
15 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
© Kin Coedel
Les images de la semaine du 08.04.24 au 14.04.24 : du bodybuilding au réalisme magique
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine s'immergent en profondeur dans diverses communautés, avec lesquelles iels...
14 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
© Nestor Benedini
PERFORMANCE : des esthétiques du mouvement
Du 6 avril au 22 septembre, l’exposition PERFORMANCE au MRAC Occitanie fait dialoguer art et sport. L’événement fait partie de...
13 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
À l'instant   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas