Pascale Arnaud, lauréate du Prix Picto 2017

16 octobre 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
Pascale Arnaud, lauréate du Prix Picto 2017

Pascale Arnaud, 23 ans, a été choisie par le jury du Prix Picto de la Mode dirigé par Paolo Reversi et composé par des personnalités reconnues du milieu de la photographie, du luxe et des médias. Elle est la 20ème lauréate depuis la création du Prix Picto en 1998.

Pour cette nouvelle édition, le Prix Picto de la Mode a souhaité renforcer son ambition d’offrir aux jeunes photographes la possibilité d’un rendez-vous prestigieux avec l’univers de la mode sur les plans professionnel, institutionnel et international. 2017 est marquée par la venue d’un nouveau partenaire, le Palais Galliera – musée de la Mode de la Ville de Paris. Bref aperçu des lauréats du Prix Picto 2017.

Pascale Arnaud

Pour la jeune femme formée à l’école des Gobelins, la photographie de mode est un moyen d’expression à part entière : « j’aime parler de sujets qui me tenants à coeur à travers le choix des modèles, de la lumière, des mises en scène ». Aussi, le décor a une place privilégié dans sa pratique photographique puisqu’elle réalise principalement ses « séries en extérieur ou dans des lieux que je trouve esthétiquement intéressants : grandes tours, paysages atypiques. » Elle remporte la réalisation, en rendez-vous avec un tireur, d’une exposition de 10 à 12 images, une journée de prise de vue en studio par le studio Daguerre et gagne l’affichage de ses images dans les espaces publicitaires par JCDecaux. 

© Pascale Arnaud, lauréate Prix Picto de la Mode 2017
© Pascale Arnaud, lauréate Prix Picto de la Mode 2017

© Pascale Arnaud, lauréate du Prix Picto 2017

Elsa & Johanna

Le deuxième prix a été décerné à un duo. Johanna Benaïnous et Elsa Parra se sont rencontrées à New York au cours de leurs années d’études. Deux femmes qui partagent une passion commune : observer les passants. Elles ont obtenu un travail de retouche chez janvier en rendez-vous sur une série d’images de son choix.

© Elsa & Johanna, 2nd Prix Picto de la Mode 2017
© Elsa & Johanna, 2nd Prix Picto de la Mode 2017
© Elsa & Johanna, 2nd Prix Picto de la Mode 2017
© Elsa & Johanna, 2nd Prix Picto de la Mode 2017

© Elsa & Johanna, 2nd Prix Picto de la Mode 2017

William Waterworth

Le troisième prix revient à un photographe anglais qui démarre la photographie à l’âge de 16 ans. C’est à Paris qu’il travaille véritablement son style, un style au-delà de la photo de mode : « J’ai toujours cherché à ce que mes images soient plus que de la mode, qu’elles fassent un lien entre le documentaire et la mode, que chacune de mes séries dépasse l’effet du cliché commercial que l’on voit dans tant de magazines. » Le troisième prix remporte un bon d’achat à valoir sur les prestations du laboratoire Picto.

© William Waterworth, 3ème Prix Picto de la Mode 2017
© William Waterworth, 3ème Prix Picto de la Mode 2017
© William Waterworth, 3ème Prix Picto de la Mode 2017
© William Waterworth, 3ème Prix Picto de la Mode 2017

© William Waterworth, 3ème Prix Picto de la Mode 2017

Image d’ouverture © Pascale Arnaud, lauréate du Prix Picto 2017

Explorez
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet