Prix Fisheye : nous dévoilons notre palmarès !

23 mai 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Prix Fisheye : nous dévoilons notre palmarès !

Pour sa première édition, le Prix Fisheye de la création visuelle a connu un succès certain : près de 1300 candidatures reçues ! Nous vous dévoilons aujourd’hui le palmarès : neuf finalistes, et une lauréate, Juliette Alhmah.

Raconter, inspirer, révéler. Trois mots qui guident nos regards, animent nos visions. Trois mots qui vous ont servi de boussole pour candidater à notre prix photographique. Depuis dix ans maintenant, nous faisons la part belle à la création visuelle émergente, en soutenant les photographes qui repoussent les frontières, expérimentent avec brio, content des histoires passionnantes… Et c’est naturellement que cette année, nous avons souhaité révéler cette photographie contemporaine en pleine effervescence, à travers le Prix Fisheye de la création visuelle. À la clé ? Une exposition dans notre galerie arlésienne, un article dans le magazine, un Focus publié sur le site et une publication par Fisheye Éditions. Les finalistes, quant à elleux, seront également présent·es dans les pages de notre numéro estival.

Le succès a été au rendez-vous : près de 1300 dossiers reçus, que notre jury, composé de Damarice Amao, attachée de conservation au Cabinet de la photographie du Musée national d’art moderne / Centre Pompidou, Héloïse Conesa, chargée de la collection de photographie contemporaine au département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France, Cécile Trunet-Favre, directrice de la communication et des affaires publiques chez Fnac Darty, des photographes Léa Colombo et Chiron Duong et de l’équipe de Fisheye, a passé en revue pour sélectionner dix finalistes, dont une lauréate : Juliette Alhmah ! Voici donc, sans plus attendre, notre palmarès.

Juliette Alhmah

Croisant des images d’archives venues de la collection de l’Observatoire de Paris et sa propre collection de photos argentique, Juliette Ahlmah imagine, à travers Toujours Diane, un conte visuel onirique se déroulant dans un monde où le soleil ne se couche plus. Accompagnées par un texte poétique privé de ponctuation, les œuvres tissent un récit non linéaire où la lumière devient protagoniste, aussi somptueuse qu’impitoyable.

© Juliette Alhmah© Juliette Alhmah

© Juliette Alhmah

© Juliette Alhmah

Matthias Pasquet

© Matthias Pasquet© Matthias Pasquet

© Matthias Pasquet

Cristobal Ascencio

© Cristobal Ascencio© Cristobal Ascencio

© Cristobal Ascencio

Etienne Francey

© Etienne Francey© Etienne Francey

© Etienne Francey

Samuel Morand

© Samuel Morand© Samuel Morand

© Samuel Morand

Elsa Leydier

© Elsa Leydier© Elsa Leydier

© Elsa Leydier

Ann Massal

© Ann Massal© Ann Massal

© Ann Massal

Gabriele Cecconi

© Gabriele Cecconi© Gabriele Cecconi

© Gabriele Cecconi

Jenni Toivonen

© Jenni Toivonen© Jenni Toivonen

© Jenni Toivonen

Florent Tanet

© Florent Tanet© Florent Tanet

© Florent Tanet

Explorez
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill