« Queen of Nowhere » : récits en technicolor et bande-son sur-mesure

07 juillet 2022   •  
Écrit par Apolline Coëffet
« Queen of Nowhere » : récits en technicolor et bande-son sur-mesure

Dans Queen of Nowhere, Kourtney Roy a dépassé les limites de l’autofiction. Pour ce nouvel ouvrage immersif, elle s’est associée à la maison d’édition IIKKI pour proposer des récits en technicolor qui s’accompagnent d’une bande-son sur-mesure.

Reine de Nulle part ou de tout et son contraire, Kourtney Roy est surtout une reine de l’autofiction. Avec beaucoup d’humour, la photographe canadienne se joue des clichés dans des compositions fantasques et acidulées. Femme fatale ou ménagère dépassée, elle décline tout un panel de personnages aussi stéréotypés que charmants. Ces fragments d’histoires, dénués de contexte, laissent alors place à l’imagination de celui ou celle qui regarde. Dans son esprit, les images volubiles s’animent et se parent de toutes sortes de récits. À son style résolument cinématographique, il ne manquait finalement qu’une bande-son. Une absence qu’elle est parvenue à pallier dans Queen of Nowhere. Pour ce faire, elle s’est associée à IIKKI, une maison d’édition française qui se plaît à faire dialoguer, au sein d’un même ouvrage, artistes visuels et musicaux.

« Greasy Rider », « House Made of Dawn », « Carousel of Love », « Dusty Tesla », « Camp Fire », « Purple Hay »… Un ensemble de titres signés Dayve Samek de Trance Farmers vient illustrer les mises en scènes théâtrales, mais également les séquencer. La durée de chaque morceau délimite les différentes séries et distille quelques informations, çà et là entre les pages. À sa manière, le musicien sublime ainsi l’œuvre de la photographe et laisse entendre aux lecteurs la représentation qu’il en a. Costumes, décors et accessoires prennent alors une tout autre couleur, même si l’autodérision dont fait preuve Kourtney Roy demeure perceptible. Au-delà du dépassement des frontières de son genre de prédilection, elle assouvit un degré de perfection tout aussi satisfaisant pour le regard d’autrui.

Queen of Nowhere, IIKKI, 130 p., 48 €.

À l’occasion des Rencontres d’Arles, Kourtney Roy présentera son ouvrage le jeudi 7 juillet 2022, de 17h30 à 18h30, au Capitole. 

© Kourtney Roy © Kourtney Roy © Kourtney Roy © Kourtney Roy © Kourtney Roy

© Kourtney Roy © Kourtney Roy

© Kourtney Roy

Explorez
Dans l'œil d'Igor Furtado : expressions queer tropicales
© Igor Furtado, Corpo Trópico
Dans l’œil d’Igor Furtado : expressions queer tropicales
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Igor Furtado. Le photographe célèbre la beauté des communautés LGBTQIA+ brésiliennes, toujours en...
24 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
10/10 pour la jeune création contemporaine
© Sofiya Loriashvili
10/10 pour la jeune création contemporaine
Pour la semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles 2024, Archevêché by Fisheye présente une série de rendez-vous incontournables ! Parmi...
24 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les images de la semaine du 17.06.24 au 23.06.24 : visions d'actualité
© Chloé Azzopardi
Les images de la semaine du 17.06.24 au 23.06.24 : visions d’actualité
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine puisent dans notre époque contemporaine pour s'immerger dans des problématiques...
23 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Dans l'œil d'Igor Furtado : expressions queer tropicales
© Igor Furtado, Corpo Trópico
Dans l’œil d’Igor Furtado : expressions queer tropicales
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Igor Furtado. Le photographe célèbre la beauté des communautés LGBTQIA+ brésiliennes, toujours en...
24 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
10/10 pour la jeune création contemporaine
© Sofiya Loriashvili
10/10 pour la jeune création contemporaine
Pour la semaine d’ouverture des Rencontres d’Arles 2024, Archevêché by Fisheye présente une série de rendez-vous incontournables ! Parmi...
24 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
© Tommy Keith
Les coups de cœur #498 : Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno
Tommy Keith et Patrick Gilliéron Lopreno, nos coups de cœur de la semaine, dépeignent le paysage alentour chacun à leur manière. Le...
24 juin 2024   •  
Les images de la semaine du 17.06.24 au 23.06.24 : visions d'actualité
© Chloé Azzopardi
Les images de la semaine du 17.06.24 au 23.06.24 : visions d’actualité
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine puisent dans notre époque contemporaine pour s'immerger dans des problématiques...
23 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill