Un été en Ukraine : le carnet de Joseph Charroy

28 janvier 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Un été en Ukraine : le carnet de Joseph Charroy

© Joseph Charroy.

L’Ukraine est au cœur d’une actualité violente. Des manifestants sont morts et des dizaines ont été tabassés. Le Premier ministre vient de donner sa démission et certains observateurs vont jusqu’à parler de guerre civile. Pendant ce temps-là, l’Union européenne et la Russie s’accusent à tour de rôle d’ingérence. Dans ce contexte de crise, nous découvrons les images langoureuses et nostalgiques de Joseph Charroy. Une rêverie qui semble appartenir à un autre temps. Et, pourtant, seuls quelques mois se sont écoulés entre la prise de vue de ce carnet de voyage et l’embrasement de l’Ukraine. Le photographe nous raconte sa démarche : 

Cette série retrace un voyage de cinq semaines en Ukraine à l’été 2013, c’est un carnet de route photographique qui laisse la place à l’intime et à la rêverie. Accompagné de Florence, ma compagne et complice de voyage, je suis parti avec mon vieux Canon A-1 équipé d’un 50 mm et de pellicules couleur. Nous avons vagabondé  à l’intérieur de ce grand pays dont la langue nous était parfaitement  inconnue, sans avoir d’objectif bien précis, en nous en remettant au hasard des rencontres. Nous avons sillonné de grandes étendues sauvages dans les bus jaunes et les trains bleus. Le jaune et bleu, les couleurs dominantes de ce voyage, on les retrouve sur le drapeau ukrainien qui donne sa place aux éléments naturels : les bandes horizontales bleues et jaunes symbolisent le ciel sur les champs de blé dans les steppes. Nous avons cherché à prendre la tangente dans une région peu visitée par les touristes occidentaux et nous avons été sensibles à l’atmosphère étrange d’un pays en attente, coincé entre l’Europe et la Russie, entre un passé douloureux et un avenir incertain. Ainsi, on retrouve dans ces photos un flottement où l’horizon semble basculer. Les lignes de fuite sont nombreuses, et on ressent le goût de l’échappée. Les images baignent dans une mélancolie douce et rêveuse, elles nous entraînent hors du temps, vers un ailleurs.” J.L.

www.josephcharroy.be 

12_lviv,-13-aout

12_kouritniee

12_dernière-image

12_plage-à-feodossia

12_maison-bleue

12_source

12_flo-dans-le-mer-noire

 

Explorez
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
© Edwige Lamy
Les Photographiques : illustrer le mystère du vivant
Comment capter le mystère au sein du vivant ? Comment retranscrire la mutabilité infinie de nos identités ? Cette année, du 16 mars au 14...
26 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet