En cours
Exposition

Restratistas do Morro*

07.0507.07
Théâtre du Nord
4 Pl. du Général de Gaulle, 59000 Lille
Le Théâtre du Nord dévoile une exposition inédite consacrée à la génération des années 1970-1990 et aux évènements marquant de cette période.
09 avril 2024   •  
Restratistas do Morro*
Retratistas do Morro* © Afonso Pimenta

Jusqu’à sa réouverture au second semestre 2026, le Théâtre du Nord, à Lille, accueille en son sein l’Institut pour la photographie et y présente ses expositions, dont Retratistas do Morro* de l’artiste Guilherme da Cunha. Le projet brésilien inaugure cette collaboration et reflète les préoccupations ainsi que les engagements partagés par le Théâtre du Nord et l’Institut et « vise à porter un regard critique sur l’héritage visuel collectif brésilien et à l’enrichir grâce à un travail d’identification, de préservation et de diffusion d’archives des photographes qui ont travaillé dans des lieux ou communautés sous-représenté·es, voire absent·es de cet héritage culturel ». Pour ce faire, plus de 250 000 négatifs des photographes Joao Mendes et Alfonso Pimenta, originaires d’Aglomerado da Serra – la 2e plus grande favela du Brésil située à Belo Horizonte -, ont été rassemblés. Ces derniers témoignent de la vie quotidienne et des évènements marquants de leur communauté pendant plus d’une cinquantaine d’années entre 1970 et 1990. L’exposition porte une attention toute particulière sur la question de la représentation individuelle et s’incarne notamment à travers les témoignages oraux des personnes photographiées que les visiteurs·es pourront découvrir sur l’application de visite Smartify.

Les événements du moment
Voir tout l'agenda
Braderie Circulation(s)
© Sari Soininen
À venir
Vente
Braderie Circulation(s)
01.0602.06
Centquatre
Amateurices de photographie émergente, ne ratez pas la braderie organisée au Centquatre ! Plus d’une centaine d’œuvres seront mises en...
Tomber des nu(e)s
© Marc Martin
En cours
Exposition
Tomber des nu(e)s
24.0408.06
Galerie Obsession
Tomber des nu(e)s, c’est l’histoire d’une rencontre entre deux hommes. D’un côté, le photographe qui interroge à travers son modèle la...
Ukraine – vision(s)
© Zen Lefort, Gare centrale de Lviv, Ukraine, le 17 avril 2022
En cours
Exposition
Ukraine – vision(s)
09.0209.06
Gaîté Lyrique
Du 9 février au 9 juin 2024, les membres du collectif MYOP exposent “Ukraine – vision(s)” à la Gaîté Lyrique.
Alice Pallot : Algues maudites, a Sea of Tears
© Alice Pallot, série Algues maudites, a Sea of Tears.
En cours
Exposition
Alice Pallot : Algues maudites, a Sea of Tears
11.0415.06
Fisheye Gallery
La jeune artiste belge expose une série "documentaire d'anticipation" imprégnée d'un imaginaire de science-fiction à la Gallery Fisheye.
Nos derniers articles
Voir tous les articles
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
© Chantal Elisabeth Ariëns
À Bildhalle, Chantal Elisabeth Ariëns explore notre langage émotionnel
Jusqu’au 20 juillet, le centre d’art Bildhalle à Amsterdam, accueille la photographe et artiste visuelle Chantal Elisabeth Ariëns, qui se...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 9 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas