1:54 à Marrakech, le marché de la création contemporaine africaine

05 mars 2018   •  
Écrit par Fisheye Magazine
1:54 à Marrakech, le marché de la création contemporaine africaine

La foire 1:54 Contemporary African Art Fair, dont le nom fait résonner les 54 pays de l’Afrique, s’est tenue à Marrakech les 23, 24 et 25 février. Camille Moulonguet s’est rendue sur place et nous raconte.

1:54 Contemporary African Art Fair, la plus grande foire internationale dédiée à la création artistique d’Afrique et de la diaspora, s’installe pour la première fois sur le continent africain. Les rendez-vous annuels de Londres depuis 2013 et de New York depuis 2015 trouvent leur prolongement avec un troisième pilier : Marrakech. Ce sont les galeries, les collectionneurs, les curateurs du monde entier qui se sont retrouvés à Marrakech le week-end du 24 et 25 février. Outre les 17 galeries qui présentent une sélection de leurs artistes dans le mythique hôtel La Mamounia, le MACAAL (Musée d’art contemporain africain Al Maaden), déploie l’exposition Africa is No Island réunissant 40 photographes du continent. Et la Medina ne sera pas en reste avec les galeries Le 18 et Riad Yima du photographe-plasticien Hassan Hajjaj qui a choisi de montrer les clichés pris sur le vif dans les rues de Casablanca du jeune photographe Yoriyas. La scène continentale africaine se déploie également dans un passionnant programme de conférences,  de visites de musée et d’ateliers d’artistes. La Fondation Montresso, notamment, participe à ce rayonnement en initiant, à une vingtaine de kilomètres de Marrakech, la première édition de leur programme d’exposition et de résidence « In-discipline » dédié cette année au Bénin, avec Dominique Zinkpé comme commissaire. Le photographe Ishola Akpo y présente une série d’autoportraits confrontant la notion d’identités multiples à celle de l’origine.

Avec cette première édition africaine, la foire 1:54 pose un message fort : la création contemporaine africaine a son propre marché. « Cette édition sera dans un sens un « retour aux sources » puisque nous avons toujours rêvé de nous ancrer sur le continent africain », déclare Touria El Glaoui, la brillante fondatrice de la foire. Six galeries africaines sont au rendez-vous sur les 17 présentes, cette proportion reflète deux choses. D’une part, le tissu économique de l’art en Afrique joue un rôle majeur, et d’autre part, l’art contemporain africain demeure une valeur montante pour les galeries du monde entier.

© Adnane Zemmama© Adnane Zemmama

© Adnane Zemmama

Explorez
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
© Veronique Van Hoorick / Instagram
La sélection Instagram #450 : les déclinaisons du grain
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram partagent un attrait pour les images au grain saillant. Dans des approches...
16 avril 2024   •  
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
© Marine Combes
30 ans après ? : à Niort, tous les futurs se déclinent
Les Rencontres de la jeune photographie internationale célèbrent leurs 30 ans à Niort. Pour l’occasion, le festival propose aux neuf...
09 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d'un Tibet onirique
© Kin Coedel
Dyal Thak : Kin Coedel, tisserand d’un Tibet onirique
Pour réaliser Dyal Thak, Kin Coedel s’est rendu à de multiples reprises sur le plateau tibétain. Là-bas, le photographe chinois a...
09 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine