À faire, à voir, à lire ce week-end

20 décembre 2013   •  
Écrit par Fisheye Magazine
À faire, à voir, à lire ce week-end

© Sylvain Couzinet-Jacques, Valencia, 2013.

À VOIR

1. Le Bal (Paris 18) célèbre les jeunes photographes. Sylvain Couzinet-Jacques, ancien de l’École d’Arles et lauréat du prix des Écoles d’art SFR Jeunes Talents Le Bal 2012, y expose une série réalisée dans l’Espagne en crise, entre déserts et hôtels 5 étoiles. En parallèle, le Bal met également à l’honneur la nouvelle scène photographique espagnole au travers des œuvres de Ricardo Cases, Antonio M. Xoubanova, Aleix Plademunt et Óscar Monzón (lauréat du PhotoBook Award de Paris Photo pour son livre Karma).

La jeune création au BAL, jusqu’au 12 janvier 2014Le Bal, 6, impasse de la Défense, 75018 Paris. 5 € tarif plein.

palomaalaire_ricardocases003--635x635
© Ricardo Cases, Paloma Al Aire.

 

2. Les quatre lauréats de la Bourse du Talent s’exposent à la Bibliothèque François-Mitterrand (Paris 13). Retrouvez les travaux de Sandra Calligaro (Afghan Dream, l’émergence d’une classe moyenne occidentalisée dans le Kaboul de l’après-guerre), Léo Delafontaine (Barentsburg, la vie quotidienne d’une cité minière de l’Arctique), Armelle Kergall (décalé, le portrait de famille revisité) et Marie Benattar (la mode, minimaliste, graphique et percutante). 

Jeunes photographes de la Bourse du Talent 2013“, jusqu’au 23 février 2014. BnF, Quai François-Mauriac, 75013 Paris. Entrée libre.

©Léo Delafontaine
© Léo Delafontaine.

 

3. Sur les talons d’Evgenia Arbugaeva, un vent sibérien souffle sur la galerie In Camera (Paris 7). L’artiste sibérienne y expose la série Tiksi réalisée dans sa ville natale, scènes de vie poétiques, magiques et ordinaires à la fois par 71° de latitude nord. Une série révélée à Photoquai à l’automne dernier.

“Tiksi” d’Evgenia Arbugaeva, jusqu’au 8 février 2014Galerie In Camera, 21, rue Las Cases, 75007 Paris. Entrée libre.

©Evgenia Arbugaeva
© Evgenia Arbugaeva.

 

4. Il y a deux ans, alors qu’il fouillait dans ses soixante ans d’archives, Antanas Sutkus découvre une série de négatifs oubliés, des images inédites que la galerie Russian Tea Room (Paris 3) expose jusqu’au 26 février 2014. L’occasion de se replonger dans l’oeuvre prolifique du photographe humaniste lituanien.

“Les Inédites” d’Antanas Sutkus, jusqu’au 26 février 2014. Galerie Russian Tea Room, 42, rue Volta, 75003 Paris. Entrée libre.

©Antanas Sutkus
© Antanas Sutkus.

 

À LIRE

1. Maroc, Algérie, Tunisie, Sicile, Malte, Marseille, le photographe de Magnum Patrick Zachmann s’embarque pour un voyage  à travers la Méditerranée sur les traces des migrants clandestins, une aventure qu’il met en parallèle avec son histoire personnelle, avec l’histoire de sa propre mère, et qu’il expose également au MuCEM jusqu’au 28 janvier 2014.

Mare-Mater, Journal méditerranéen“, de Patrick Zachmann, éd. Actes Sud, 39 €.

Zarzis, Tunisie, 2011 ©Patrick Zachmann
© Patrick Zachmann.

 

2. Le magazine du New York Times dévoile (en anglais) son classement des 10 meilleurs livres de photos de l’année 2013. On y retrouve les clochards célestes de Mike Brodie ou encore les Non-Conformistes de Martin Parr.

New York Times Magazine, “The Top 10 Photo Books of 2013“.

©Mike Brodie
© Mike Brodie.

 

À CLIQUER

1. À l’occasion du décès du leader sud-africain, le Google Cultural Institute retrace la vie de Nelson Mandela à travers trois expositions virtuelles de photos et documents d’archives : Les jeunes années (1918-1941), Les années de prison (1962-1990) et Les années présidentielles (1994-1999).

Mandela

 

2. Un dimanche en août dernier, Todd Heisler, photographe au New York Times, est allé se balader autour de l’île de Manhattan à New York. 20 heures, 50 kilomètres, et des moments de vie saisis au cœur de la grande ville, à midi comme à minuit. Le journal new-yorkais en a fait une galerie interactive très agréable à parcourir.

©Todd Heisler
© Todd Heisler.

 

3. Le Travel Photographer of the Year, concours de photo de voyage ouvert aux pros comme aux amateurs, a rendu sa copie 2013. On aime l’Américain Chase Guttman et ses images de foule bigarrées (convention de Pères Noël, bataille d’oreillers géante…), et le Norvégien Johnny Haglund et son reportage sur la chasse à l’alligator dans les bayous de Louisiane ! C.T.

©Johnny Haglund
© Johnny Haglund.

 

Explorez
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
À l'instant   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
À l'instant   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •