Au micro de « Regardez voir » #53

01 août 2018   •  
Écrit par Anaïs Viand
Au micro de « Regardez voir » #53

Cette semaine, au micro de Brigitte Patient, Dorothy Shoes, une photographe qui raconte sa maladie en image. On retrouve aussi deux photographes de la Nouvelle Vague : Peter Lindbergh et Raymond Cauchetier.

Comédienne, metteuse en scène, Dorothy Shoes est aussi photographe. Ce n’est que tardivement, en 2005, qu’elle commence à pratiquer la photographie. Sept ans plus tard, à l’âge de 33 ans, elle apprend qu’elle est atteinte de la sclérose en plaques. Depuis, convaincue que la photographie pouvait parler à sa place, elle ne cesse de raconter des histoires en images. Et pourtant elle ne se considère pas comme photographe. « Je ne sais pas écrire avec la lumière, je sais parler de l’humain, c’est cela qui m’intéresse », confie la photographe. Voici une émission poignante au cours de laquelle Dorothy Shoes évoque son rapport à la maladie. « Cette maladie nous chippe nos mots, notre langage, notre manière de nous exprimer, de conjuguer les verbes (…) à cause de la maladie, je vomis des mots qui ne sont pas les miens (…) La maladie, c’est la perte de l’identité. Je ne sais plus qui je suis. Aujourd’hui j’ai peur de tout, alors qu’auparavant, j’étais téméraire ». Un récit qu’elle partage également au sein de son ouvrage ColèresS planquées paru en octobre 2017 aux éditions Actes Sud.

Delphine © Dorothy ShoesClara © Dorothy Shoes

À g. Delphine et à d. Clara © Dorothy Shoes

Et puis, Brigitte Patient rencontre deux icônes de la mode et de la Nouvelle Vague : Peter Lindbergh et Raymond Cauchetier.

Photographe de mode, portraitiste, Peter Lindbergh est aussi un réalisateur allemand. Dans cette émission, il revient entre autres sur son rapport au 8ᵉ art « On ne peut pas apprendre la photographie. On peut éventuellement ressentir le besoin de s’exprimer. J’ai commencé par la peinture », explique Peter. Retouche chirurgicale ou Photoshop, cet artiste qui a majoritairement photographié des femmes défend une image authentique.

Rencontre ensuite avec Raymon Cauchetier, 98 ans. Alors engagé dans l’Armée de l’air, Raymond s’improvise photographe. « Il s’agissait de photographier les activités du personnel de l’armée de l’air, mais à partir du moment où j’ai eu un appareil, je me suis intéressé à la vie des populations locales, de la ville de Saigon, cela m’a tellement plu que j’ai continué », raconte-t-il. « Ces photos de travail sont devenues beaucoup plus intéressantes maintenant, parce qu’elles sont le reflet d’une époque, des témoignages précieux », ajoute-t-il. Après une carrière dans l’Armée de l’air, il poursuit en tant que photographe de plateau sur des films tels que À bout de souffle, réalisé par Jean-Luc Godard et Jules et Jim, réalisé par François Truffaut.

Jeanne Moreau avec Jules et Jim sur le Pont de Charenton, 1961 © Raymond Cauchetier

Jeanne Moreau avec Jules et Jim sur le Pont de Charenton, 1961 © Raymond Cauchetier

Sur le tournage d' Adieu Philippine de Jacques Rozier en 1960 © Raymond Cauchetier

Sur le tournage d’Adieu Philippine de Jacques Rozier en 1960 © Raymond Cauchetier

Image d’ouverture © Dorothy Shoes

Explorez
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
© Alban Dejong
600° : à Bordeaux, LesAssociés plongent dans les décombres des incendies
Jusqu’au 17 mars 2024, le collectif LesAssociés présente l’exposition 600° au cœur de l’Espace Saint-Rémi, à Bordeaux. Un récit choral...
15 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
© Richard Pak
Les photographes de Fisheye et la pollution sublimée
Enjeux sociétaux, troubles politiques, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur nos pages ne...
09 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
© Thomas Pendeliau
Niort : la Jeune Photographie imagine le monde d’après
Pour leur trentième anniversaire, les Rencontres de la Jeune Photographie Internationale de Niort nous invitent à réfléchir au monde...
06 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine