Canon fête les 80 ans de son premier appareil Kwanon

10 septembre 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Canon fête les 80 ans de son premier appareil Kwanon

Le boîtier Kwanon © Canon

 

On oublie souvent que les petits bijoux de technologie qu’on tient entre nos mains reposent sur des bases très anciennes.

Il y 80 ans la marque japonaise Canon lançait son tout premier appareil, le Kwanon

L’histoire de ce fringant octogénaire débute en 1933. Des ingénieurs japonais préparent le lancement du premier 35mm à obturateur à plan focal de leur histoire.

Une révolution pour l’époque, au moment où les Japonais veulent rattraper leur retard par rapport à l’Europe, leader du marché avec des marques comme Zeiss ou Leica. Petite anecdote : la réalisation de ce prototype n’aurait pas été possible sans la participation de l’entreprise qui deviendra plus tard… Nikon Corporation.

 

Yoshida Gôro, un des pères du Kwannon
Yoshida Gôro, un des pères du Kwannon © Canon

 

Les ingénieurs à l’origine du projet – Yoshida Gorô, Ushida Saburô et Takeshi Mitarai – nomment le boîtier d’après la déesse bouddhiste de la miséricorde, Kwannon, histoire de s’attirer sa bienveillance dans l’espoir de produire le meilleur appareil photo du monde.

On retrouve d’ailleurs la divinité à mille bras gravée sur la partie supérieure du boîtier. Le nom de l’objectif  trouve lui aussi son origine dans le bouddhisme : Kasyapa, en l’honneur de Mahakasyapa, un des disciples de Bouddha.

 

La déesse aux mille bras, Kwannon, est gravée sur le dessus du boîtier © Canon
La déesse aux mille bras, Kwannon, est gravée sur le  boîtier © Canon

 

Deux ans plus tard, après de nombreux essais, Canon commercialisera le Hansa Canon 1, son premier argentique 24×36 à obturateur à plan focal, qui marque les débuts de la marque.

La suite est une succession d’innovations.  En 1959, c’est l’arrivée du premier appareil photo réflex de Canon, le Canonflex, suivi en 1961 du Canonet, un appareil photo à télémètre extrêmement populaire. Le succès est fulgurant : l’équivalent d’une semaine entière de stock est écoulé en seulement deux heures.

 

canon-celebre-80-ans-kwanon-1
Evolution de la gamme d’appareils photo chez Canon © Canon

 

Mais ce sont véritablement le F-1 et l’AE-1 qui contribuent à la notoriété de la marque dans les années 1970. En 1987, après d’énormes avancées technologiques, le constructeur lance l’EOS, premier appareil photo réflex autofocus au monde avec une monture entièrement électronique. 

Depuis, l’histoire de Canon se poursuit. La marque est entrée dans l’ère du numérique en 1995. Sa dernière grande révolution date de 2012 lors du lancement du Système EOS Cinéma, une gamme d’appareils photo, de caméras et d’objectifs destinés à la production cinématographique des professionnels de l’audiovisuel. 

 

 

Explorez
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
© Andrea Sena
Dans l’œil d’Andrea Sena : faire la fête, pas la guerre
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Andrea Sena, qui s’est attachée à capturer la fête comme acte de résistance en temps de guerre. Pour...
19 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Constantin Schlachter et la matière de l'existence
© Constantin Schlachter
Constantin Schlachter et la matière de l’existence
Constantin Schlachter interroge les liens entre l’image et la psyché, à travers ses expérimentations sur la matière.
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill