Cristian Ordóñez : « At the Pace of the bloom »

18 janvier 2019   •  
Écrit par Anaïs Viand
Cristian Ordóñez : « At the Pace of the bloom »

« Je suis curieux de voir comment est la vie dans le monde rural. Je me suis intéressé aux nouveaux agriculteurs, à la relation qu’ils entretiennent avec la terre et à leur volonté de quitter la ville. C’est en 2018 que j’ai commencé à documenter leur mode de vie », confie le photographe chilien Cristian Ordóñez. L’artiste a ici documenté son expérience. « Je ne voulais pas me concentrer sur la beauté de la nature, mais sur la façon dont certains détails peuvent révéler des espaces méconnus. » Comment s’adapter aux villes qui deviennent de plus en plus chères ? Quelles sont les alternatives ? Si Cristian Ordóñez vit en ville et a peur de la quitter, il ne cesse de s’interroger sur l’appartenance et la relation à son lieu de vie. « Quelle est l’importance de la relation entre la condition humaine et la terre ? » s’interroge enfin Cristian Ordóñez. Une réflexion subtile sur les modes de vie occidentaux.

© Cristian Ordóñez© Cristian Ordóñez
© Cristian Ordóñez© Cristian Ordóñez

© Cristian Ordóñez© Cristian Ordóñez

© Cristian Ordóñez

© Cristian Ordóñez

© Cristian Ordóñez

Explorez
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
© Craig-Whitehead
Ces séries photographiques qui apprivoisent la ville
Dans la rue, au cœur du fourmillement de la foule ou au fil des bâtiments qui façonnent la réalité urbaine, les photographes n’ont de...
16 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Dans l’œil de Maxime Riché : après le drame, l’ironie des publicitaires
© Maxime Riché
Dans l’œil de Maxime Riché : après le drame, l’ironie des publicitaires
Cette semaine, plongée dans l’œil de Maxime Riché. Dans Paradise, projet que nous vous présentons sur les pages du Fisheye #64, le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
©Théo Saffroy / Courtesy of Point Éphémère
Voyage aux quatre coins du monde : la séance de rattrapage Focus !
De la Corée du Nord au fin fond des États-Unis en passant par des espaces imaginaires, des glitchs qui révèlent les tensions au sein d’un...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
© Maewenn Bourcelot
Les éternels éphémères : des abeilles et des hommes
C’est un monde sublime et violent, enchanté et tragique, énigmatique et d’une évidence terrible. Avec Les Éternels Éphémères, la...
18 avril 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine