Découvrez les lauréats du Prix Levallois !

17 juillet 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Découvrez les lauréats du Prix Levallois !

Le Prix Levallois a dévoilé les noms de ses lauréats. Désignés à l’unanimité, les photographes illustrent avec sensibilité leurs perceptions du monde.

Réuni en visioconférence le 8 juin, le jury du Prix Levallois a remercié les quinze finalistes pour la qualité de leur proposition. Un mois plus tard, le Prix dévoile les noms des deux lauréats 2020 : Lionel Jusserret et Işık Kaya, ainsi qu’une mention spéciale, Stanislava Novgorodtseva. Trois travaux représentant avec une poésie particulière leurs visions de cultures et de coutumes lointaines. Les photographes seront exposés à Levallois – Galerie de l’Escale du 2 octobre au 21 novembre 2020, puis à La Passerelle, Scène nationale de Gap, du 15 janvier au 3 avril 2021.

© Stanislava Novgorodtseva

© Stanislava Novgorodtseva

Trois voyages introspectifs

Lauréat du Prix Levallois, Lionel Jusseret, photographe belge, capture avec une délicatesse touchante des enfants atteints de formes graves d’autisme. Les photographiant loin des murs des institutions, il parvient à capter un récit d’une rare vulnérabilité. « Les regards, les attitudes, la torsion des corps nous mettent en alerte, là, et se découvre et se tracent les échos diffractés qui nous séparent de ces enfants et de leur imaginaire », précisent Catherine Dérioz et Jacques Damez, directeurs artistiques du Prix Levallois.

Venu de Turquie, Işık Kaya remporte le Prix du Public grâce à Second Nature. Un projet inspiré par la « Disneyfication », une tradition en sociologie utilisée pour décrire la transformation de l’environnement en un grand spectacle pour le client. Les images du photographe présentent des antennes-relais déguisées en arbres, qui se fondent dans les paysages de la Californie du Sud. Des procédés factices aussi harmonieux qu’inauthentiques.

Enfin, Stanislava Novgorodtseva « parcourt ce qui a construit ses perceptions : la Crimée et son histoire complexe deviennent le décor d’une fiction intime », expliquent les directeurs artistiques. La photographe d’origine russe, fait le portrait d’un territoire complexe et ambigu. Dans ses images, son imaginaire enfantin, la mythologie locale et la réalité politique s’entremêlent pour former un récit personnel captivant. Elle obtient la mention spéciale du jury.

À travers leurs séries, les lauréats nous offrent trois voyages introspectifs dans des univers disparates et touchants. Une collection d’images envoûtantes.

© Stanislava Novgorodtseva

© Stanislava Novgorodtseva

© Stanislava Novgorodtseva

© Lionel Jusseret© Lionel Jusseret

© Lionel Jusseret

© Lionel Jusseret

© Işık Kaya

© Işık Kaya© Işık Kaya

© Işık Kaya

Image d’ouverture : © Işık Kaya

Explorez
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
©Lydia Goldblatt
Lydia Goldblatt : Fugue, un œil à soi
Lydia Goldblatt parle des mères, de la sienne qu’elle a perdue, de celle qu’elle est devenue. De ce deuil enduré alors qu’elle était déjà...
24 mai 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Contenu sensible
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
© Jonas Van der Haegen
Sunsets de Jonas Van der Haegen : sexe radical et douce mélancolie
Collection imposante de polaroïds intimes, l’ouvrage Sunsets de Jonas Van der Haegen propose une relecture poétique d’un langage sexuel...
23 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
© Melody Melamed
Melody Melamed : corps, peaux, âmes
Inspirée par une utopie où tout ne serait qu'harmonie, Melody Melamed compose Shangri-La: The Book of Skin, un ouvrage où les peaux...
23 mai 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 11 heures   •  
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill