Du nouveau côté photo au CES 2015

07 janvier 2015   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Du nouveau côté photo au CES 2015
Messe annuelle des technologies grand public, le Consumer Electronics Show se tient du 6 au 9 janvier à Las Vegas. L’occasion pour les constructeurs de montrer leurs dernières nouveautés.

Ah Las Vegas… Ses casinos, ses hôtels immenses, ses sosies d’Elvis… et son CES, le plus gros salon high-tech au monde qui présente les derniers gadgets. Mais promis, nous ne parlerons pas des objets connectés, simplement des nouveautés du côté de la photo.

Et cela commence fort avec le nouveau Nikon D5500, qui succède logiquement… au D5300. Plus petit, plus léger et plus compact que son prédécesseur, le D5500 fait peau neuve. Fini le plastique, c’est de la fibre de carbone qui habille le boitier. De quoi augmenter sa résistance aux chocs et apprécier sa prise en main. De plus, l’écran arrière est inclinable et tactile, toujours pour faciliter son utilisation dans différentes conditions.

A l’intérieur, le boitier est équipé d’un capteur CMOS APS-C de 24,2 mégapixels, d’un processeur Expeed 4, d’une sensibilité allant jusqu’à 25.600 ISO et filme en Full HD en 60p ; 50p ; 30p ; 25p et 24p. En bref, le D5500 a jeté les mauvais côtés du D5300 pour ne garder que les bons. Il sera disponible dès le 6 février prochain, avec l’objectif 18-55 mm pour le prix de 899€

Le Nikon D5500
Le Nikon D5500

Du côté de Panasonic, c’est aussi l’heure de la nouveauté. La marque japonaise propose des “compacts à gros zoom” en agrandissant la famille TZ avec le TZ70. Grosse nouveauté ? Pas vraiment puisque le TZ70 semble moins performant que son prédécesseur, le TZ60. Il perd en effet 6 mégapixels, passant donc à 12 mégapixels. L’objectif reste le même que sur le TZ60 et l’appareil perd son système GPS. Cependant, le viseur électronique a été boosté, passant de 202 000 points à 1 166 000 pour la même taille d’affichage. Le TZ70 sera disponible en mars 2015, pour 399€.

Le Lumix TZ70 de Panasonic
Le Lumix TZ70 de Panasonic

Dans la même famille, on demande le TZ57. Une version “low cost” du TZ70 ? Pas vraiment puisqu’il propose des caractéristiques bien différentes de son grand frère. L’écran arrière est agrandi pour arriver à 7,7 cm de diagonal et la définition est poussée à 1 040 000 points. Cependant, il ne diffère pas beaucoup du TZ55 : même capteur, même boitier, même processeur et même zoom. Le TZ57 sera aussi disponible en mars 2015, mais pour 249€ seulement.

Le Lumix TZ57
Le Lumix TZ57

Panasonic renouvelle aussi ses appareils photo tout terrain en lançant le FT30, qui remplace donc le FT25. Les caractéristiques restent identiques. Le FT30 fonctionnera jusqu’à 8 mètres de profondeur en plongée, résistant à des températures jusqu’à -10°.

Des renouvellements dans la gamme Lumix donc, mais visiblement pas de bouleversement majeur.

360cam-Fisheyemag
360Cam de Gyroptic

Côté gadget, des choses intéressantes et, cerise sur le gâteau, des nouveautés françaises !

Gyroptic propose la 360Cam, une petite caméra capable de filmer à 360° et de prendre des photos, le tout en HD. La caméra possède un gyroscope pour stabiliser l’image et la fonction HDR, pour garder la meilleure image prise. Seuls points négatifs, la batterie ne tient qu’une heure en enregistrement continu et pour profiter pleinement des fonctionnalités, il vous faudra investir dans quelques accessoires (pour rendre l’appareil étanche par exemple), en plus des 499$ que côute l’engin. Mais petit plus assez amusant : il est possible de fixer la 360Cam à la place d’une ampoule et de choisir son modèle parmi 7 coloris.
Prynt-Fisheyemag
Autre nouveauté dont on vous parlait déjà ici pour ceux qui rêve d’utiliser leur smartphone comme Polaroïd. C’est maintenant possible grâce à Prynt, un adapteur pour iPhone et Android. Il suffit d’y insérer son téléphone, prendre une photo et d’imprimer. Aussi simple que bonjour, pas besoin de WiFi ou de Bluetooth. Le boitier est utilisable n’importe où et pourra donc vous suivre partout.
Canon-CS100-Fisheyemag
Enfin Canon lance la Connect Station, ou CS100. D’une capacité d’1To, elle permet de stocker des photos, via un câble USB, une carte mémoire, par WiFi, ou même encore par NFC pour les appareils compatibles (il suffit de poser son appareil sur la station et la technologie fait le reste). La station fonctionnant en WiFi, il sera possible de consulter ses photos sur smartphone, tablette, ordinateur, connecté au même réseau et sur une télé avec un câble HDMI. Il sera aussi possible d’imprimer directement ses photos avec une imprimante reliée par WiFi.

Voilà un beau programme pour vous faire plaisir, si le père Noël n’a pas été tendre avec vous cette année…

Explorez
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Un événement photographique que tu n’oublieras jamais ? © Caroline Heinecke
Sophie Calle, étrangeté et lapins nains : dans la photothèque de Caroline Heinecke
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
16 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
WhiteWall met en lumière l'œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
© Alexandre Souêtre / Courtesy of Whitewall
WhiteWall met en lumière l’œuvre monochrome de Alexandre Souêtre
Le laboratoire WhiteWall met en avant, imprime et édite l'œuvre toute en noir et blanc de Alexandre Souêtre, grâce à un livre haut de...
14 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Yannig Hedel : l'équilibre subtil de l'ombre à la lumière
© Yannig Hedel
Yannig Hedel : l’équilibre subtil de l’ombre à la lumière
L'exposition De prime abord, accueillie par la Galerie Bigaignon, met en avant les premiers travaux de Yannig Hedel, des expérimentations...
13 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
Il y a 2 heures   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
© Samuel Lebon
Le Bruit que font les animaux pour mourir : Samuel Lebon s’isole du désir pour mieux créer
Croisant photographie et littérature, Samuel Lebon compose Le Bruit que font les animaux pour mourir. Un ouvrage hybride convoquant le...
21 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
© Deborah Turbeville
Deborah Turbeville : réinventer le féminin en photographie
Photocollages est la première grande rétrospective consacrée à l’icone Deborah Turbeville. Artiste révolutionnaire, Turbeville a...
21 février 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
The Necklace, 1999 © 2021, Alessandra Sanguinetti / Magnum Photos
Les Aventures de Guille et Belinda : Alessandra Sanguinetti documente les étapes de la vie
Pendant plus de deux décennies, Alessandra Sanguinetti a documenté, au travers de mises en scène, le quotidien de deux petites filles de...
20 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet