En plein rêve

29 mai 2015   •  
Écrit par Marie Moglia
En plein rêve
Expatriée en Chine, la photographe Olivia Martin-McGuire a réalisé une série de portraits qui sera exposée à Photo Shangaï 2015: des inconnus endormis, “évadés dans un ailleurs” qu’elle a essayé d’atteindre en image. Entretien.

Olivia Martin-McGuire

est fascinée par la Chine et plus particulièrement par ses habitants. Dans une interview qu’elle a accordé à Fisheye, elle explique: “Les Chinois sont beaucoup moins collet monté que les Occidentaux. Ils sont vraiment désinhibés, pas du tout préoccupés par leur image. C’est très inspirant.” Ces inconnus qu’elle a photographié dans China Dreaming, Olivia raconte qu’elle les a les rencontrés au gré de ses pérégrinations.

“Je les ai trouvés comme ils étaient.”

Elle a sorti son appareil et ils ont fermé les yeux: “Ils n’étaient pas vraiment endormis. Je leur ai demandé d’aller “ailleurs”, en restant sur place. J’ai simplement documenté leur réaction.”

Image extraite de la série "China Dreaming" / © Olivia Martin McGuire
Image extraite de la série “China Dreaming” / © Olivia Martin McGuire

Une histoire de famille

Intriguée, captivée par les notions de conscience et d’inconscience, c’est en prenant des photos qu’Olivia cherche les réponses aux questions qui la bousculent depuis l’enfance:

“J’ai grandi dans une famille avec une perception très peu conventionnelle du monde. Ma mère était une excentrique, obsédée par les esprits et la réincarnation, très tourmentée. Et mon père, mon Bouddha, c’était un intellectuel. Un homme très doux, attentionné, humaniste. Il est devenu très spirituel dans sa dernière décennie.”

Image extraite de la série "China Dreaming" / © Olivia Martin McGuire
“C’est ma photo préférée. Elle est un peu absurde et effrontée, je la trouve très drôle.” Image extraite de la série “China Dreaming” / © Olivia Martin McGuire

“Juste être là”

Il y a quelque chose d’un peu spirituel dans la démarche d’Olivia: “Je voulais montrer à quoi ressemble un individu lorsque l’esprit s’échappe du corps. Regardez les images: où sont ces personnes ? Où vont-elles ? Est-ce que vous les rejoindriez ? Combien de fois sommes-nous vraiment dans notre
corps ?”

Devenue photographe et mère de famille, Olivia est aussi une fille endeuillée par le décès de son père. Un an plus tard, c’est une perte qui affecte encore son travail et qui a beaucoup influencé China Dreaming: “Il est très présent dans ce travail. Ça illustre un peu ma lutte quotidienne pour être présente. Juste être là.”

Olivia a voulu photographier des gens qui s’échappent, comme elle essaye parfois de s’échapper. Son travail exprime une conviction profonde. Celle que nos perceptions ne sont que des illusions, des fantasmes: “Tout va bien quand vous êtes “présent”, quand vos yeux sont ouverts. Mais tout devient plus difficile une fois qu’ils sont fermés. C’est une lutte primaire de la condition humaine.” L’ironie, c’est qu’Olivia a choisi un métier où elle doit toujours garder l’œil ouvert.

Olivia 5Olivia 7Olivia 8Olivia 9China-Dreaming-olivia-martin-mcguire-fisheyelemag-5OlOlivia 6

 

 

Explorez
Rastchoutchas, la pop en béquille
© Rastchoutchas
Rastchoutchas, la pop en béquille
Entre les potes, les ombres et les mâchoires animales qu’une main de matrone serre, Rastchoutchas pope toujours la même et unique soirée...
16 avril 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
Guinevere, Yohji Yamamoto, Paris, 2004 © Paolo Roversi
Paolo Roversi au Palais Galliera : la mode à la lisière des songes
En ce moment même, le Palais Galliera se fait le théâtre des silhouettes sibyllines de Paolo Roversi. La rétrospective, la première qu’un...
12 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
100% L'EXPO : immersion magnétique dans l'art émergent
© Daria Svertilova, Maisons éphémères, 2023, ENSAD / Courtesy of 100% L'EXPO
100% L’EXPO : immersion magnétique dans l’art émergent
En accès libre et gratuit, le festival 100% L’EXPO revient pour une 6e édition au sein de la Grande Halle ainsi qu’en plein air dans le...
08 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tarek Mawad et les mouvements des corps
© Tarek Mawad
Tarek Mawad et les mouvements des corps
À l’instar de ses muses, Tarek Mawad, photographe de mode germano-égyptien, est porté par un mouvement permanent.
05 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
© Maewenn Bourcelot
Les images de la semaine du 15.04.24 au 21.04.24 : pleins feux sur le potentiel du médium
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine creusent l'énigme derrière les images, puisent dans les possibilités du 8e art...
Il y a 5 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
© Chloé Milos Azzopardi
Ces corps qui nous traversent : réparer notre relation au vivant
Du 6 au 28 avril, Maison Sœur accueille Ces corps qui nous traversent, une exposition qui nous inivite à repenser notre rapport au vivant.
19 avril 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Photon Tide, le glitch à l'âme
© Photon Tide
Photon Tide, le glitch à l’âme
« Je voudrais que vous n'ayez pas peur de ce qui se trouve dans votre esprit, mais que vous l'embrassiez », déclare Photon Tide, ou « Pho...
19 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
© Nicolas Jenot
Nicolas Jenot : le corps des machines et ses imperfections
Expérimentant avec la photo, la 3D ou même le glitch art, l’artiste Nicolas Jenot imagine la machine – et donc l’appareil photo – comme...
18 avril 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas