« Équilibre », notre Fisheye #58 célèbre le noir et blanc !

03 mars 2023   •  
Écrit par Apolline Coëffet
« Équilibre », notre Fisheye #58 célèbre le noir et blanc !
Fisheye #58 est disponible en kiosque et sur le store ! Dans ce numéro spécial noir et blanc, nous vous proposons, comme à l’accoutumée, des récits étonnants qui vous feront voyager dans des univers qui jouent avec l’équilibre des nuances.

« Le 24 février 2022, la Russie attaquait l’Ukraine sans sommation. Depuis, la résistance ukrainienne s’est montrée bien plus farouche qu’escomptée. Sans être un magazine d’actualité, Fisheye s’est toujours évertué à parler du monde qui l’entoure en y apportant un nouveau regard. À faire un pas de côté pour expliquer le réel grâce aux travaux des auteurs qui nous accompagnent. Ainsi depuis un an, chaque numéro est revenu sur ce conflit avec un prisme singulier », écrit Benoît Baume, directeur de la publication Fisheye, en guise d’introduction de ce numéro spécial en bien des aspects. Si, en ce triste anniversaire, il continue de faire la part belle aux artistes qui rendent compte de la guerre, son cahier central présente une autre particularité. Les photographes nous livrent des récits qui se distinguent tous par une déclinaison de noir et blanc qui rappelle, en creux, que « cette technique reste d’une modernité sans faille pourvu que le propos soit juste », poursuit-il.

Si notre 58e numéro est placé sous le signe du monochrome, les histoires que nous racontent les artistes n’en demeurent pas moins hautes en couleur. Au fil de ses clichés, Sophie Gabrielle conjugue une inclination pour l’étrange avec des peurs qui la hante.  Dans Lilou – qui fait désormais l’objet d’un ouvrage publié aux éditions Fisheye –, Lucie Hodiesne Darras dépeint l’existence de son frère autiste. Jacques Sonck immortalise ses rencontres dans des portraits qui composent une étonnante fresque contemporaine. Michel Slomka donne également à voir le quotidien et les évolutions que celui-ci porte en lui. À l’aide d’images satellites, le photographe témoigne des nombreuses scarifications qui abîment le paysage ukrainien. D’une tout autre façon, Martin Atanasov illustre une ère de changement, celle survenue en Bulgarie à la fin du régime communiste. Sur une note plus légère, Bastiaan Woodt imagine ses tirages de mode comme des tableaux à la géométrie soignée.

 

Fisheye #58 est disponible en kiosque et sur le store.

 

© Fisheye Magazine

© Fisheye Magazine

© Fisheye Magazine

© Fisheye Magazine

© Fisheye Magazine

© Philippe Fragnière

© Philippe Fragnière

Image d’ouverture © Philippe Fragnière

Explorez
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
À Arles : les femmes photographes dans le viseur de la rédaction
© Cristina De Middel. Revenir à nouveau [Volver Volver], série Voyage au centre, 2021. Avec l’aimable autorisation de l’artiste / Magnum Photos
À Arles : les femmes photographes dans le viseur de la rédaction
En parallèle de ses articles sur la 55e édition des Rencontres d’Arles, qui se tiendra jusqu’au 29 septembre 2024, la rédaction...
11 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Marisol Mendez : Madones contemporaines 
© Marisol Mendez
Marisol Mendez : Madones contemporaines 
Dans MADRE, Marisol Mendez interroge la représentation blanche, misogyne et coloniale qui pèse sur les femmes du peuple autochtone...
11 juillet 2024   •  
Écrit par Ana Corderot
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Lorine © Hélène Mastrandréas
Corps hybride, le regard sensible d’Hélène Mastrandréas sur le handicap invisible
Après avoir perdu une partie de son autonomie, la photographe de réalisatrice Hélène Mastrandréas réalise que sa vie a changé à jamais....
13 juillet 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
© Claire Jaillard
Archevêché by Fisheye : un bilan réjouissant
Le 6 juillet s’est clôturé la première semaine des Rencontres d’Arles 2024. À la cour de l’Archevêché, lieu historique du...
13 juillet 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Géographie de la domination : l'horreur vue du ciel
© Paul Mesnager
Géographie de la domination : l’horreur vue du ciel
Projet multiforme à la croisée du livre et de l’exposition virtuelle, Géographie de la domination nous fait prendre de la hauteur pour...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les visions futuristes en mode Space Age de Damien Krisl
© Damien Krisl
Les visions futuristes en mode Space Age de Damien Krisl
Photographe de commande spécialisé dans la mode, la beauté et les éditoriaux, Damien Krisl se distingue par son approche. Inspiré de...
12 juillet 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet