Flash sur la vente du Collectif item

Flash sur la vente du Collectif item

Jusqu’au 12 juin 2019, le Collectif item organise une vente flash de tirages photographiques. Une manière pour les amateurs du 8e art de soutenir douze auteurs engagés.

Né en 2001, le collectif item, structure de production indépendante, est composé aujourd’hui de douze photographes : Franck Boutonnet, Romain Etienne, Morgan Fache, Bertrand Gaudillère, Nicolas Leblanc, Hugo Ribes, Jeremy Suyker, Adrienne Surprenant, Leonora Bauman, Cyril Marcilhacy, Jeanne Frank et Kasia Strek. Son objectif ? Permettre aux artistes de préserver leur démarche d’auteur, et de maîtriser la production de leur image. Le collectif instaure ainsi un dialogue entre travaux individuels et collectifs, projets personnels et commandes.

Pour la deuxième année consécutive, item organise, jusqu’au 12 juin 2019, une vente flash, regroupant trois tirages par photographe. Chaque image raconte une histoire, celle d’un auteur, d’un lieu, d’un personnage ou d’une rencontre. L’achat d’un cliché contribue à l’indépendance de la structure, et soutient les photographes dans leurs travaux. Une manière d’encourager la réalisation de projets au long court, qui demandent temps et moyens.

Des projets engagés

Parmi les œuvres mises en vente se trouvent les images de Kasia Strek, photographe polonaise lauréate 2018 de la bourse de la Fondation Lagardère. Ancienne étudiante à l’Académie des Beaux-Arts, l’artiste s’est ensuite intéressée à la photographie documentaire. Elle allie désormais art et reportage, afin de mettre en lumière les inégalités sociales, les enjeux environnementaux et les droits des femmes. Autant de sujets engagés qui la passionnent. L’auteure travaille actuellement sur l’accès à l’avortement dans des pays où la procédure est partiellement ou totalement illégale. Un projet poignant.

Diplômé de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles, Nicolas Leblanc perçoit le 8e art comme un outil d’engagement. Il se spécialise dans la photographie documentaire, et capture des sujets politiques ayant trait à la mémoire, à l’immigration et à l’environnement. Depuis 2012, l’auteur développe un sujet au long cours, inspiré par la diaspora des pêcheurs sénégalais sur les littoraux européens. En embarquant sur un chalutier, et en voyageant à Ondarroa, au Pays basque espagnol, Nicolas Leblanc s’est immergé dans le quotidien de ces marins.

Reportages touchants, immersion dans des territoires lointains et projets engagés peuplent cette vente flash item. L’occasion de soutenir ces photographes passionnés.

© Kasia Strek / Collectif item

© Kasia Strek / Collectif item

© Nicolas Leblanc / Collectif item

© Nicolas Leblanc / Collectif item

© Bertrand Gaudillère / Collectif item© Adrienne Surprenant / Collectif item

© à g. Bertrand Gaudillère, à d. Adrienne Surprenant / Collectif item

© Morgan Fache / Collectif item

© Morgan Fache / Collectif item

© Leonora Baumann / Collectif item

© Leonora Baumann / Collectif item

Image d’ouverture : © Nicolas Leblanc / Collectif item

Explorez
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
À l'instant   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 8 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet