Focus : raconter le monde en noir et blanc

15 mars 2023   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Focus : raconter le monde en noir et blanc

Créé il y a un an par les équipes de Fisheye, Focus est un format innovant qui permet de découvrir une série photo en étant guidé par la parole de leur auteur·trice. Cette narration originale à travers une mosaïque d’images et un habillage sonore nous entraîne dans un parcours immersif aussi sensible que stimulant. Les trois épisodes présentés ici – parmi la quarantaine disponible sur notre site – font écho au cahier central de ce numéro consacré à des travaux en noir et blanc. Un article rédigé par Eric Karsenty et Lou Tsatsas à lire dans le Fisheye #58.

Alex Turner 

Y a-t-il de la place pour l’empathie dans un système promouvant l’objectivité ? Cette interrogation, placée au cœur de Blind River, anime Alex Turner. En multipliant les procédés techniques – caméras infrarouges, appareils photo, logiciels de reconnaissance visuelle – le photographe américain documente les flux migratoires à la frontière mexicaine. Une étude inspirée par les universitaires d’Arizona traquant les mouvements des jaguars de part et d’autre de la frontière. Immergé·es dans la nature sauvage, guidé·es par les bruits de la nuit et la narration de l’artiste, on ne peut alors que s’interroger sur la prétendue neutralité des algorithmes que nous avons créés.

© Fisheye Magazine

Romy Alizée 

Coup de cœur du public, voici la vidéo la plus vue du site. Performeuse, photographe, vidéaste, Romy Alizée a placé, depuis ses débuts, la sexualité au cœur de son œuvre. « Et quand tu es artiste et que tu fais ça, on ne te déroule pas toujours le tapis rouge… », affirme-t-elle d’ailleurs. Pour Focus, l’artiste engagée revient sur sa vision de l’érotisme, comme sur sa volonté de développer une archive de la communauté queer parisienne des années 2020. Jouant de son regard – un geste presque inquisiteur, nous poussant à déconstruire notre propre vision du désir –, elle révèle et sublime des unions atypiques et libérées. Une démarche aussi nécessaire que controversée, puisque cet épisode est le seul à ce jour à avoir été signalé et supprimé de YouTube…

© Fisheye Magazine

Elie Monferier

Sang noir, premier volet d’une trilogie imaginée par Elie Monferier, se focalise sur la chasse à la manière d’une tragédie classique dont il reprend la structure : unité d’action, de lieu et de temps. L’auteur nous raconte ainsi une journée qui commence dans le chenil, se poursuit en forêt, pour se terminer avec un banquet. L’auteur sonde ici la persistance des gestes archaïques à travers des images en noir et blanc sous un éclairage brutal, souvent au flash. « Ces images-là sont les plus troublantes, les plus violentes de la série, parce qu’il y a une crudité et une cruauté dans la monstration de ce moment », analyse l’auteur. Le 2e volet de la trilogie, Sacre, est « une méditation sur l’individu qui prend conscience de sa finitude », et le dernier opus, en cours, est consacré à la vie religieuse.

© Fisheye Magazine

Explorez
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
© Mark McKnight, Him, Shadow (2020)
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
Maîtresse de conférences à l’université de Brighton, en Angleterre, l’artiste suédoise multidisciplinaire Åsa Johannesson vient de...
20 juin 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti
Le musée du quai Branly - Jacques Chirac dévoile les lauréat·es du Prix pour la photographie
Familia 1 © Felipe Romero Beltrán
Le musée du quai Branly – Jacques Chirac dévoile les lauréat·es du Prix pour la photographie
Julie Gough, Priyadarshini Ravichandran et Felipe Romero Beltrán sont les lauréat·es du Prix pour la photographie du musée du quai Branly...
20 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
© Fernanda Tafner
Fernanda Tafner : fascismes en perspective
Pour son projet – toujours en cours – intitulé L’Objet, Fernanda Tafner replonge dans l’époque de la montée du fascisme, durant les...
19 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
Ces séries de photographies qui prennent vie en musique
En ce premier jour de l’été, partout en France, la musique est à l’honneur. À cet effet, nous vous avons sélectionné une série de...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
© Jamie Harley, « Kamanja Ice » de Hanaa Ouassim (2023)
Found footage et IA : Jamie Harley met en musique les images schizophrènes
Réalisateur de clips depuis une quinzaine d’années, Jamie Harley propose des formes alternatives d’association entre image et musique...
21 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
© Lena Maria
Léna Maria : les femmes, au cœur du vivant
De la pointe des cimes à l’œil d’un cheval ou d’un loup, Léna Maria, photographe du tellurique et du sensible, poursuis son exploration...
21 juin 2024   •  
Écrit par Hugo Mangin
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
© Mark McKnight, Him, Shadow (2020)
Åsa Johannesson : « Je cherche à diversifier la méthodologie queer dans la photographie »
Maîtresse de conférences à l’université de Brighton, en Angleterre, l’artiste suédoise multidisciplinaire Åsa Johannesson vient de...
20 juin 2024   •  
Écrit par Gwénaëlle Fliti