Gangs de chats

18 novembre 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Gangs de chats

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Nikita Teryoshin a conçu Backyard Diaries, un zine dédié aux chats de gouttière – des félins urbains aux caractères bien distincts.

Originaire de Saint-Pétersbourg et installé à Berlin, Nikita Teryoshin est un photojournaliste connu pour ses projets au long cours, documentant souvent certains sujets restés dans l’ombre – du commerce laitier dans Hornless Heritage au business de la guerre et de l’armement avec Nothing Personal. Définissant sa pratique comme « urbaine et documentaire », le photographe s’attache à révéler « l’horreur de tous les jours » avec un certain cynisme.

« À un moment j’ai été déçu du nombre d’images choisies pour les publications papiers – il n’y a aujourd’hui plus de place pour de longs reportages photographiques à l’intérieur des magazines. Alors, durant le confinement, j’ai commencé à publier des zines, pour avoir la liberté de m’exprimer, et de raconter des histoires à travers eux », raconte-t-il.

© Nikita Teryoshin

Les félins du monde urbain

Parmi ces parutions, se trouve Backyard Diaries, un « catzine » dédié aux chats errants. Shootés avec un flash aveuglant et des couleurs saturées « pour contraster avec le gris des jardins poussiéreux », les félins apparaissent comme de véritables caïds, régnant sur leurs territoires de manière farouche. « L’été dernier, j’en ai rencontré certains, alors que je vivais dans la maison d’un ami, et j’ai été surpris de voir à quel point ils étaient intéressants et marqués par la vie. J’ai donc décidé de les suivre quelque temps, et j’ai ensuite continué ce projet à Bangkok et à Atlantic City », raconte Nikita Teryoshin.

Sur les pages du zine, pas de chatons mignons, mais des matous guidés par une seule chose : la survie. Loin des représentations d’animaux racés, Backyard Diaries donne à voir les bêtes du monde urbain, celles que l’on oublie, que l’on délaisse. Des félins miniatures comptant sur leur instinct pour dormir et manger. « Ces images montrent les épreuves qu’ils endurent, mais aussi de beaux moments de cohésion », précise l’auteur. Photographiés comme des êtres humains, les chats révèlent leurs personnalités, leurs singularités. Ainsi mis en lumière, ils se font les porte-paroles de tous les habitants de la rue, trop souvent ignorés.

 

Backyard Diaries Vol. 1, Éditions Pupupublishing, 22€, 48 p. 

© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin
© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin

© Nikita Teryoshin

© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin
© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin

© Nikita Teryoshin

© Nikita Teryoshin

Explorez
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Nos derniers articles
Voir tous les articles
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
© Georgiana Feidi / Instagram
La sélection Instagram #456 : lumières extatiques
Notre sélection Instagram de la semaine brille de milles éclats naturels et fantasmés. Qu'elle fasse émerger une dimension fantastique à...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill et Marie Baranger
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
27 mai 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
27 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
27 mai 2024   •