Gangs de chats

18 novembre 2020   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Gangs de chats

Sujets insolites ou tendances, faites un break avec notre curiosité de la semaine. Nikita Teryoshin a conçu Backyard Diaries, un zine dédié aux chats de gouttière – des félins urbains aux caractères bien distincts.

Originaire de Saint-Pétersbourg et installé à Berlin, Nikita Teryoshin est un photojournaliste connu pour ses projets au long cours, documentant souvent certains sujets restés dans l’ombre – du commerce laitier dans Hornless Heritage au business de la guerre et de l’armement avec Nothing Personal. Définissant sa pratique comme « urbaine et documentaire », le photographe s’attache à révéler « l’horreur de tous les jours » avec un certain cynisme.

« À un moment j’ai été déçu du nombre d’images choisies pour les publications papiers – il n’y a aujourd’hui plus de place pour de longs reportages photographiques à l’intérieur des magazines. Alors, durant le confinement, j’ai commencé à publier des zines, pour avoir la liberté de m’exprimer, et de raconter des histoires à travers eux », raconte-t-il.

© Nikita Teryoshin

Les félins du monde urbain

Parmi ces parutions, se trouve Backyard Diaries, un « catzine » dédié aux chats errants. Shootés avec un flash aveuglant et des couleurs saturées « pour contraster avec le gris des jardins poussiéreux », les félins apparaissent comme de véritables caïds, régnant sur leurs territoires de manière farouche. « L’été dernier, j’en ai rencontré certains, alors que je vivais dans la maison d’un ami, et j’ai été surpris de voir à quel point ils étaient intéressants et marqués par la vie. J’ai donc décidé de les suivre quelque temps, et j’ai ensuite continué ce projet à Bangkok et à Atlantic City », raconte Nikita Teryoshin.

Sur les pages du zine, pas de chatons mignons, mais des matous guidés par une seule chose : la survie. Loin des représentations d’animaux racés, Backyard Diaries donne à voir les bêtes du monde urbain, celles que l’on oublie, que l’on délaisse. Des félins miniatures comptant sur leur instinct pour dormir et manger. « Ces images montrent les épreuves qu’ils endurent, mais aussi de beaux moments de cohésion », précise l’auteur. Photographiés comme des êtres humains, les chats révèlent leurs personnalités, leurs singularités. Ainsi mis en lumière, ils se font les porte-paroles de tous les habitants de la rue, trop souvent ignorés.

 

Backyard Diaries Vol. 1, Éditions Pupupublishing, 22€, 48 p. 

© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin
© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin

© Nikita Teryoshin

© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin
© Nikita Teryoshin© Nikita Teryoshin

© Nikita Teryoshin

© Nikita Teryoshin

Explorez
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 8 heures   •  
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
© Lauren Gueydon
Les coups de cœur #482 : Tetiana Tytova et Lauren Gueydon
Tetiana Tytova et Lauren Gueydon, nos coups de cœur de la semaine, s’intéressent toutes deux à la photographie de mode. La première s’en...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
© Feng Li
Feng Li : les incroyables aventures de Pig 
Connu pour sa photographie de rue insolite, l’artiste chinois Feng Li présente à travers Pig un aspect plus intimiste de son existence....
19 février 2024   •  
Écrit par Cassandre Thomas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
À l'instant   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
Il y a 8 heures   •  
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
© Annabelle Foucher
Dans l’œil d’Annabelle Foucher : le pouvoir destructeur des mots
Cette semaine, plongée dans l’œil d’Annabelle Foucher. La photographe de mode, dont nous vous avions déjà présenté le travail, maîtrise...
26 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet