Garry Winogrand vous donne une leçon de street photography

08 juillet 2014   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Garry Winogrand vous donne une leçon de street photography

© The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery San Francisco.

Avec cette expo prévue pour l’automne, le Jeu de Paume passe en revue l’œuvre d’un des maîtres de la street photo américaine. 

 

New Haven, Connecticut, 1970 Garry Winogrand Tirage numérique posthume d’après un négatif original. The Garry Winogrand Archive, Center for Creative Photography, The University of Arizona. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco
New Haven, Connecticut, 1970. Garry Winogrand. Tirage numérique posthume d’après un négatif original. The Garry Winogrand Archive, Center for Creative Photography, The University of Arizona. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco.

 

Emporté par un cancer fulgurant à 56 ans, Garry Winogrand a laissé aux archivistes quelque 250 000 photos jamais tirées.

 

winogrand2
Central Park Zoo, New York, 1967. Garry Winogrand Tirage gélatino-argentique. Collection of Randi and Bob Fisher. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco. Photo : Don Ross.

 

Celui qu’on décrit comme un personnage exubérant a documenté comme personne l’après-guerre en Amérique en sillonnant notamment les rues new-yorkaises.

 

New York, 1969 Garry Winogrand. Tirage gélatino-argentique. Collection of Jeffrey Fraenkel and Alan Mark. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco. Photo: Don Ross
New York, 1969. Garry Winogrand. Tirage gélatino-argentique. Collection of Jeffrey Fraenkel and Alan Mark. © The Estate of Garry Winogrand, courtesy Fraenkel Gallery, San Francisco. Photo : Don Ross.

 

Après la rétrospective de Washington, ses clichés emblématiques, dont beaucoup de tirages inédits, investiront Le Jeu de Paume à Paris du 14 octobre 2014 au 8 février 2015.

Toutes les infos ici.

Explorez
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
Le Parti pris des choses sublime les objets du quotidien
L'exposition collective Le Parti pris des choses au Centre de la Photographie Hauts-de-France, se nourrit de l'oeuvre du poète Francis...
Il y a 1 heure   •  
Écrit par Costanza Spina
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
© Bec Wood
Bec Wood : le féminisme comme combat, la maternité comme armure
Depuis l'Australie, l’artiste émergeante et engagée, Bec Wood, capture la féminité en s’extrayant de toute injonction sociale.
27 février 2024   •  
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Rendre visible le racisme : les photographes de Fisheye militent
Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le biais des images, les préoccupations de notre époque. À...
27 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
© Sofia Sanchez et Mauro Mongiello / Instagram
La sélection Instagram #443 : visions futuristes
Cette semaine, les photographes de notre sélection Instagram esquissent des narrations aux accents futuristes. Pour ce faire, toutes et...
27 février 2024   •