Guerlain : retour sur l’entretien avec Christine Spengler !

30 août 2021   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Guerlain : retour sur l’entretien avec Christine Spengler !

Lancé le 15 avril dernier, par Guerlain, le cycle de conférences dédié aux femmes photographes s’est poursuivi le 20 mai, avec l’entretien de Christine Spengler. Vous l’avez manqué ? Visionnez-le dès maintenant sur le site de la maison !

Dans le cadre de son exposition annuelle dédiée à la photographie, la Maison Guerlain a mis, cette année, en avant quatorze artistes féminines, dans Femmes en regard. L’exposition collective propose une collection de portraits, réalisés par des femmes photographes à la renommée internationale. Une manière de mettre en lumière le female gaze et ses nuances. Pour compléter cet événement, Guerlain a lancé, le 15 avril dernier, un cycle de conférences animé par Anaïs Viand, rédactrice en chef web de Fisheye. Un rendez-vous permettant aux autrices exposées de revenir sur leur parcours, leurs sources d’inspiration, leurs sujets favoris… Autant d’anecdotes qui composent et nourrissent une carrière. Après avoir échangé avec Valérie Belin, Charlotte Abramow, Marie Rouge et Françoise Huguier, Anaïs Viand s’est ensuite tournée vers Christine Spengler, le 20 mai dernier. Retour sur l’échange !

Photographe de guerre, plasticienne, écrivaine… Christine Spengler est une créatrice complète et complexe. Née en 1945, elle a voyagé aux quatre coins du monde pour couvrir une grande partie des conflits de la deuxième moitié du 20e siècle. Des missions dans lesquelles son statut de femme dérange. « Mais je dirais aux femmes qu’il faut justement qu’elles n’aient pas peur, pas de craintes, parce que contrairement à ce que l’on peut penser, être femme est un atout », précise-t-elle lors de la conférence.

En noir et blanc, elle shoote la peur, la violence, la désolation… Et en couleur, elle crée des photomontages qui redonnent vie à ses souvenirs d’enfance, et rendent hommage aux défunts. « J’ai commencé à réaliser ces photographies à la suite de la mort de mon jeune frère Éric, que j’aimais plus que tout au monde », confie-t-elle. D’un courage et d’une humanité sans pareil, Christine Spengler parvient à saisir le souffle vital, dans des circonstances difficiles. « Je n’ai pas peur de la mort. J’ai toujours eu cette sensation qu’il ne m’arrivera rien », ajoute-t-elle. Avec un regard toujours juste, elle capture les luttes d’inconnus, comme son propre deuil, et se reconstruit en partant à la conquête de son propre passé.

 

Accessibles à tous, les replays des conférences sont diffusés sur le site de Guerlain. Pour revoir l’entretien avec Christine Spengler, cliquez ici !

 

© Christine Spengler

© Christine Spengler

Explorez
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Mohamed Bourouissa, Alyssia, 2022, Courtesy de l’artiste et Mennour Paris © Mohamed Bourouissa / ADAGP, Paris, 2023
Mohamed Bourouissa : le chaos de ce que nous sommes, au Palais de Tokyo
Jusqu’au 30 juin, le Palais de Tokyo accueille plusieurs expositions qui ouvrent les débats et les perspectives. En cette période...
22 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
© Orianne Ciantar Olive
Orianne Ciantar Olive : lumières de résistance
Dans After War Parallax, Orianne Ciantar Olive esquisse les contours de Sarajevo et de Beyrouth, deux villes distinctes dont la...
22 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
© Feng Li
Les images de la semaine du 19.02.24 au 25.02.24 : déclinaison d’archives
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes nous plongent dans des archives en tous genres.
25 février 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Au Jeu de Paume, l'activisme florissant de Tina Modotti
© Tina Modotti / Courtesy of Jeu de Paume
Au Jeu de Paume, l’activisme florissant de Tina Modotti
Jusqu’au 12 mai prochain, le Jeu de Paume accueille deux expositions qui, bien que distincts par les époques et les médiums employés...
23 février 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Homme et chien avec un masque à gaz, source : Ullstein bild / Getty Images
Du passé au présent : comment les photographes de Fisheye se réapproprient les images d’archives
Enquête familiale, exploration d’un événement historique, temporalités confondues… Les artistes ne cessent de se plonger dans les images...
23 février 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine