Juliette Alhmah : nature intime et portraits organiques

11 mars 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Juliette Alhmah : nature intime et portraits organiques

« Je crois que l’on devient photographe à partir du moment où l’on pense avec des images, où l’on réussit à saisir et transmettre une émotion par ce biais », déclare Juliette Alhmah. Diplômée de l’ENS Louis-Lumière, l’artiste ne cesse de chercher « la poésie dans le banal, la beauté là où on ne l’attend pas ». Une démarche l’orientant naturellement vers l’infime, le discret. Ces détails qui s’oublient s’effacent à l’échelle du temps. Ces plis, ces rides, ces peaux qui vivent, ces instants qui semblent s’étirer dans l’infini, impassibles tandis que le monde, lui, ne cesse de tourner. « La photographie est aussi pour moi un moyen de questionner les représentations. Les notions d’intimité et d’organique : capturer mon corps, celui de ma mère, ceux de mes amies et de mes amants. C’est aussi explorer son propre corps qui vit, montrer la vraie beauté singulière : les poils, les rougeurs, les bleus, l’aspect », poursuit l’autrice. Une manière aussi pour elle de placer l’humain au cœur de son travail : « J’aime la difficulté de l’exercice du portrait, proposer une image d’une personne qu’on ne connaît parfois pas, réussir à déceler quelque chose… Mais j’aime aussi la diminution de mon pouvoir à ce moment-là, dépasser l’œil voyageur et le pouvoir de capturer », affirme-t-elle. Alors, comme un échange, une entente entre deux êtres, de chaque cliché de Juliette Alhmah fleurit un éventail d’émotions. Une quête continue d’identité, d’abandon, de liberté, d’aveuglement ou d’amour qui rayonne et réchauffe nos cœurs d’un feu familier.

© Juliette Alhmah© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah

 

© Juliette Alhmah© Juliette Alhmah

© Juliette Alhmah

Explorez
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
© Irina Shkoda
Histoires de famille : la séance de rattrapage Focus !
Retour à ses racines, famille d’adoption, fantômes tenaces ou simples témoignages d’une connexion profonde, les photographes nous...
22 mai 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
© Wayan Barre
Behind the Plants : l’usine à cancer des États-Unis
La Louisiane, une région occupée par des dizaines d’usines pétrochimiques, possède l’un des taux les plus élevés de cancer et de maladies...
22 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
© River Claure
Warawar Wawa : River Claure recompose Le Petit Prince en Bolivie
Ne pas sombrer dans les clichés folkloriques d’une Bolivie peuplée de lamas et de cholitas, sans renier ses racines : voilà le leitmotiv...
21 mai 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas