Kyotographie : le Japon imagine un avenir alternatif

23 janvier 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Kyotographie : le Japon imagine un avenir alternatif
© Viviane Sassen
© Lucien Clergue
© Photographe anonyme
© Kikuji Kawada
À lire aussi
Women In Motion : Noriko Hayashi et les « femmes japonaises » de Corée
Women In Motion : Noriko Hayashi et les « femmes japonaises » de Corée
À l’occasion des dix ans de Kyotographie, les fondateur·ices du festival, Lucille Reyboz et Yusuke Nakanishi, épaulé·es par…
29 avril 2022   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Ken Domon : les nuances de l’identité japonaise
Ken Domon : les nuances de l’identité japonaise
Jusqu’au 13 juillet, la Maison de la culture du Japon présente la première exposition française dédiée à Ken Domon, figure emblématique…
28 avril 2023   •  
Écrit par Léa Boisset
Kyotographie abolit les frontières
Kyotographie abolit les frontières
Au cœur de la capitale culturelle du Japon, le festival Kyotographie a choisi « Border » comme thème pour sa 11e édition. Multipliant les…
04 mai 2023   •  
Écrit par Lou Tsatsas

Au cœur du fascinant printemps japonais, se tiendra Kyotographie, festival international invitant les photographes du Japon et du monde entier à se réunir autour des thématiques qui animent l’actualité. Du 13 avril au 12 mai 2024, les élégants bâtiments de la ville traditionnelle de Kyoto accueilleront des talents internationaux·les.

En 2011, le tremblement de terre et le tsunami de Tohoku au Japon, furent un choc énorme pour la culture du pays. Ces événements ont déclenché une crise humanitaire majeure, mais aussi sur une réflexion collective profonde, poussant le Japon à se questionner sur ses liens avec le reste du monde. La géographie insulaire nippone constitue un vrai défi pour l’intégration et le dialogue avec d’autres cultures et visions. C’est de ces constats qu’est né le festival Kyotographie. Incluant des artistes et des cartes blanches internationaux·les, le festival est l’un des événements culturels japonais les plus ouverts sur le monde. La thématique de l’édition 2024 ? La source. « Elle est le commencement, l’initiateur, l’origine de toutes choses. C’est la création de la vie, un lieu où naît le conflit ou s’obtient la liberté ; c’est l’espace dans lequel quelque chose se trouve, naît ou se crée. » ,expliquent les fondateur·ices Lucille Reyboz et Yusuke Nakanishi, avant de poursuivre : « Quel que soit le moment de notre vie, nous nous trouvons à la croisée des chemins, oscillant entre le retour à l’origine première et le commencement de quelque chose de nouveau. C’est à partir de cet espace sacré que résonne la symphonie de la vie, de l’amour et de la douleur. En 2024, nous explorerons donc ce thème avec 13 expositions réparties sur 12 sites, à la recherche des opportunités qu’elles signalent pour un avenir alternatif. »

Un focus sur la situation des femmes en Iran

Cette 12e édition sera marquée par une contribution du journal Le Monde, qui à travers les travaux de deux de ses journalistes propose un focus sur la situation des femmes en Iran, après les soulèvements entraînés par le meurtre de Mahsa (Jina) Amini, âgée de 22 ans, le 13 septembre 2022. Ghazal Golshiri, née en 1981 à Téhéran, est journaliste au service international tandis que Marie Sumalla, née en 1980 à Perpignan, est rédactrice photo depuis 2011. Les deux reviennent sur le mouvement de libération des femmes iraniennes dans le volume You Don’t Die. The Story of Yet Another Iranian Uprising. Arrêtée par la police des mœurs pour une tenue jugée inappropriée, Mahsa Amini s’était rendue à Téhéran avec sa famille pour visiter la ville. Pendant sa détention, la jeune femme est tombée dans le coma, probablement à cause des coups qu’elle a reçus à la tête. La collection de photographies et de vidéos qui font partie de ce livre a été créée à l’origine pour la couverture du soulèvement de 2022 par Le Monde. Le livre a finalement été publié le 15 février 2023, à l’occasion de l’anniversaire des cinq mois du soulèvement. Les auteur·ices de ces images, pour la plupart tirées des médias sociaux, sont souvent des citoyen·nes iranien·nes qui ont demandé l’anonymat. Moment saillant de Kyotographie, la présentation de ce travail permet une réflexion sur le rôle du photojournalisme dans les luttes civiles et sur la soif d’avenirs meilleurs, dont les photographes sont les premier·ères témoin·es.

© Claudia Andujar
© Yassine Alaoui Ismaili
Explorez
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
© Henri Kisielewski
Road trip, violence et alpinisme : nos coups de cœur photos du mois
Expositions, immersion dans une série, anecdotes, vidéos… Chaque mois, la rédaction Fisheye revient sur les actualités photo qui l’ont...
01 mars 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
05:04
© Fisheye Magazine
Focus #70 : Henri Kisielewski et les fictions qui naissent du réel
C’est l’heure du rendez-vous Focus ! Ce mois-ci, Henri Kisielewski analyse, au cœur de Non Fiction, la puissance narrative de la...
28 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
L'anniversaire de Focus par Fisheye Magazine à la Gaîté Lyrique
Focus fête ses deux ans à la Gaîté Lyrique !
Depuis deux ans, Focus s’attache à raconter des histoires : celles qui enrichissent les séries des photographes publié·e·s dans nos...
24 février 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
© Pauline Suzor / Instagram
La sélection Instagram #442 : parades fantasmées
Cette semaine, notre sélection Instagram vous plonge au cœur d'un évènement folklorique, festif et coloré : le carnaval. Retrouvez, en ce...
20 février 2024   •  
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
© Philémon Barbier
Philémon Barbier jette la lumière sur la vie des livreur·ses à vélo
Le Forum Vies Mobiles et le photographe Philémon Barbier se penchent sur la condition des livreur·ses travaillant pour les applications...
Il y a 6 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
© Olivier Metzger
Olivier Metzger : radiographie de la nuit française
Jusqu’au 23 mars, la galerie Arrêt sur l’image rend hommage à Olivier Metzger, le photographe qui arpentait la nuit en en capturant...
Il y a 10 heures   •  
Écrit par Costanza Spina
Dans l’œil de Katya Kalyska : l'importance des relations humaines
© Katya Kalyska
Dans l’œil de Katya Kalyska : l’importance des relations humaines
Cette semaine, plongée dans l’œil de Katya Kalyska, photographe biélorusse dont nous vous avions déjà présenté le travail. Pour Fisheye...
04 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
© Lee Shulman / Omar Victor Diop
Les images de la semaine du 26.02.24 au 03.03.24 : montrer le méconnu
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes s’attachent à rendre visibles des sujets méconnus ou peu représentés.
03 mars 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet