La 3D à l’œil nu

24 octobre 2018   •  
Écrit par Lou Tsatsas
La 3D à l'œil nu

Sujets insolites ou tendance, faites un break avec notre curiosité de la semaine. La photographe Molly Strohl anime ses clichés pour faire apparaître un monde en trois dimensions. Un travail mêlant humour et originalité.

Molly Strohl, photographe américaine de 25 ans, a commencé la photographie il y a près de dix ans. D’abord un moyen d’apprendre à connaître son nouvel environnement, suite à un déménagement, le médium la séduit rapidement. Elle s’inscrit alors à un baccalauréat en Beaux-Arts (un diplôme universitaire américain) au Savannah College of Art and Design. Durant ses études, un ami lui offre un Nimslo – un appareil stéréoscopique. « À cette époque, cela ne m’intéressait pas vraiment, et l’appareil est resté sur mon étagère pendant plusieurs années », se souvient Molly. « Et puis un jour, j’ai décidé d’expérimenter, et j’ai pris ce Nimslo – alors recouvert d’une fine couche de poussière – dans mon sac. Je ne l’ai jamais reposé depuis ».

Un mouvement hypnotique

« Le Nimlso fonctionne un peu comme nos yeux »,

explique la photographe. « Ceux-ci sont espacés pour que notre cerveau puisse voir le monde en trois dimensions. L’appareil fait la même chose, grâce à ses quatre lentilles ». Après avoir développé et scanné ses images, Molly les dépose les unes sur les autres, sur Photoshop. Enfin, elle anime ces superpositions, pour révéler une troisième dimension, visible à l’œil nu.

Pour Molly, l’animation ajoute une véritable profondeur à l’image. « J’attire le spectateur dans la scène, je peux presque les hypnotiser avec les mouvements » précise-t-elle. L’inspiration ? La photographe la puise dans son quotidien. Des événements singuliers aux plus insignifiants. « Si je n’étais pas émerveillée par chaque moment, ma vie serait incroyablement ennuyeuse ! », conclut Molly. En réalisant ces « images qui gigotent », la photographe distille une dose d’humour et d’originalité dans un monde qui manque parfois de légèreté.

© Molly Strohl© Molly Strohl

© Molly Strohl

© Molly Strohl© Molly Strohl
© Molly Strohl© Molly Strohl

© Molly Strohl

© Molly Strohl© Molly Strohl

© Molly Strohl

Explorez
The Unmovable Mover : l'usine imaginaire d'Alessandra Leta
© Alessandra Leta
The Unmovable Mover : l’usine imaginaire d’Alessandra Leta
L’artiste italienne Alessandra Leta construit une fiction en fragments, qui prend pour contexte une usine imaginaire de pièces détachées...
12 juin 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Tatiana Lopez : s'approprier son histoire à coups d'aiguille
© Tatiana Lopez
Tatiana Lopez : s’approprier son histoire à coups d’aiguille
La délicate broderie qui s’esquisse sur les polaroids de Tatiana Lopez narre l’histoire de minorités. Les récits de femmes et de...
05 juin 2024   •  
Écrit par Marie Baranger
Participez à nos lectures de portfolio sur le thème des fiertés !
© Michael Oliver Love
Participez à nos lectures de portfolio sur le thème des fiertés !
Dans le prolongement de notre dernier numéro – dédié aux fiertés – Fisheye organise des lectures de portfolio le 13 juin 2024....
04 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine
Here, In Absence : les contemplations en musique de Mikael Siirilä
© Mikael Siirilä
Here, In Absence : les contemplations en musique de Mikael Siirilä
Dans Here, In Absence, Mikael Siirilä donne une nouvelle vie à des photographies que nous vous avions déjà présentées il y a quelques...
31 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l'oppression
© Campbell Addy
Les images de la semaine du 10.06.24 au 16.06.24 : la photo contre la violence de l’oppression
C’est l’heure du récap‘ ! Les photographes de la semaine tentent de faire entendre les voix des marges et des personnes opprimé·es de la...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Milena Ill
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
© Michael Ackerman
Markowicz & Ackerman : à Arles, deux dialogues avec le temps
Du 27 juin au 29 septembre 2024, la galerie Anne Clergue Galerie à Arles présente Le monde flottant, de Michael Ackerman et Maciej...
15 juin 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
© Katalin Száraz
La fille du marin : les aventures océaniques de Katalin Száraz
Katalin Száraz compose, avec La fille du marin, un hommage visuel à la profession de son père. Une série oscillant entre les fantasmes de...
14 juin 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les expositions photo à découvrir cet été !
Paris, 1967 © Joël Meyerowitz
Les expositions photo à découvrir cet été !
Chaque saison fait fleurir de nouvelles expositions. À cet effet, la rédaction de Fisheye a répertorié toute une déclinaison...
14 juin 2024   •  
Écrit par Fisheye Magazine