La lutte des femmes au cœur du Latin America Foto Festival

17 juillet 2023   •  
Écrit par Costanza Spina
La lutte des femmes au cœur du Latin America Foto Festival
© Nicole Kramm Caifa
© Natalia Favre
© Greta Rico
© Maria Jesus Pueller

L’histoire contemporaine de l’Amérique Latine est à l’honneur au sixième Latin American Foto Festival au Bronx Documentary Center de New York. Les questions de genre et le combat féministe sont à découvrir, jusqu’au 30 juillet, au cœur du festival.

Le Latin American Foto Festival (LAFF), organisé chaque année par le Bronx Documentary Center de New York, a ouvert sa sixième édition le 13 juillet. Par les contributions de photographes établi·es comme de noms émergents, le LAFF offre une vision panoramique de l’actualité d’Amérique Latine en photographie. Les images sont exposées à grande échelle dans les rues du voisinage de Melrose, dans le South Bronx. Les œuvres présentées sont issues de projets à long terme, qui portent notamment sur les enlèvements et les féminicides au Mexique, les droits des peuples indigènes au Pérou, les droits des personnes transgenres en Colombie, l’exode des jeunes Cubain·es, les manifestations féministes au Chili, les effets du boom minier au Pérou sur les communautés rurales… L’écriture documentaire est à l’honneur dans chacun de ces travaux engagés. Par les travaux de photographes comme Fernanda Pineda, Nicole Kramm Caifal ou encore Audrey Cordova Rampant, le festival met en avant la vague irrésistible des luttes féministes en Amérique Latine. Contre les féminicides, les enlèvements, la transphobie, les reporters se servent de leur caméra pour soutenir le combat des femmes. Le BDC organisera, comme chaque année, des ateliers, des visites, des tables rondes et d’autres événements communautaires.

Le combat des femmes pour la mémoire des disparues et la fin des violences machistes

Au Chili, iels appellent ce mouvement la « troisième vague féministe ». Une « révolte féministe » qui plaide pour la fin du machisme et l’égalité entre les genres. Le mouvement a pris une ampleur inouïe, notamment grâce aux déferlantes qu’ont été Ni una menos et MeToo. Ces revendications ont également atteint le Chili et, avec la multiplication des révélations sur la violence de genre dans leur pays, des millions de femmes chiliennes se sont mobilisées. La photographe Nicole Kramm Caifal a alors suivi, dans un reportage dans les rues, plongée en plein dans les manifestations, la lutte pour la fin de la violence à l’égard des femmes – pour une justice pour les victimes de violences, pour l’avortement libre et sûr, ainsi qu’une série d’autres droits sociaux et économiques. 

Dans un contexte bien plus sombre, celui du Mexique, Greta Rico, Sonia Madrigal et Mayra Martell racontent les enlèvements et les féminicides qui ravagent leur pays. The Act of Missing, de Mayra Martell, est une série particulièrement poignante qui se penche sur la disparition des femmes et le féminicide à Ciudad Juarez entre 2005 et 2022. Il dépeint un panorama de terreur et de violence, allant des féminicides eux-mêmes aux tentatives de reconstitution de l’identité des victimes disparues par diverses méthodes. Greta Rico, qui reconstruit la mort de sa propre cousine, résume ainsi le drame du féminicide : « L’œuvre explore la façon dont le féminicide ne s’arrête pas au meurtre lui-même, mais a des répercussions psychosociales. En raison de la violence de genre au Mexique, le traumatisme se propage aux enfants orphelins et aux mères, sœurs, grands-mères et tantes qui deviennent leurs mères de substitution. » Avec son travail Desaparecidas, Audrey Cordova Rampant explore la même thématique au Pérou, en dénonçant le manque d’efforts du gouvernement pour retrouver les femmes disparues. Chacune de ces séries est un cri de justice et de vérité, pour toutes ces familles, proches et ami·es en quête de réponses et de réparations. 

© Cuerpas reales, hinchas reales

Explorez
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
© Glauco Canalis
Glauco Canalis : une allumette pour tout embraser
Photographe italien résidant à Londres, Glauco Canalis présente The Darker the Night, the Brighter the Stars [Plus la nuit est sombre...
10 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les coups de cœur #487 : Jaewon Choi et Léna Charlon
© Léna Charlon
Les coups de cœur #487 : Jaewon Choi et Léna Charlon
Jaewon Choi et Léna Charlon, nos coups de cœur de la semaine, utilisent leur boîtier à des fins de documentation. Le premier immortalise...
08 avril 2024   •  
Le sport à l'honneur de la nouvelle édition du festival l'Œil urbain !
Le siège de la Compagnie nationale d'assurance à Mossoul par l'architecte Irakien Rifat Chadirji. 2018 © Charles Thiefaine / Courtesy of Festival l'Œil urbain
Le sport à l’honneur de la nouvelle édition du festival l’Œil urbain !
Du 6 avril au 11 mai prochain à Corbeil-Essonnes, l’Œil urbain revient pour une 12e édition. Fidèle à sa ligne éditoriale accordant une...
05 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Bodyland : déluge de chairs
© Kristina Rozhkova
Bodyland : déluge de chairs
C’est l’Amérique contemporaine que Kristina Rozhkova photographie dans sa série Bodyland. Une Amérique de la peau orange comme le...
Il y a 4 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d'Alexis Pazoumian
© Alexis Pazoumian
Paris, Texas, Diane Arbus et Arménie, dans la photothèque d’Alexis Pazoumian
Des premiers émois photographiques aux coups de cœur les plus récents, les auteurices publié·es sur les pages de Fisheye reviennent sur...
12 avril 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
© Robin Lopvet
Entre deux mondes : NYC en IA par Robin Lopvet
Du 17 février au 5 mai 2024, Robin Lopvet présente sept séries qui ont toutes en commun l’utilisation de la retouche numérique et/ou de...
11 avril 2024   •  
Écrit par Agathe Kalfas
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
© Nancy Jesse
Fotohaus Bordeaux 2024 : appréhender le littoral et ses territoires autrement
En ce mois d’avril, la ville de Bordeaux célèbre le 8e art. Parmi les nombreuses expositions à découvrir figure Fotohaus Bordeaux, qui...
11 avril 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet