Là où son regard s’égare

22 septembre 2017   •  
Écrit par Anaïs Viand
Là où son regard s'égare

Mig20, de son vrai nom Vincent Migrenne, 48 ans, est un photographe parisien pratiquant la photo au smartphone. Carrées, graphiques et colorées, ses photos reflètent le monde tel qu’il le voit : poétique et insolite.

Enfant, Vincent Migrenne était admiratif  des pochettes de disques. Par la suite, chaque été, il héritait de sa grand-mère une collection de Paris Match. Deux supports formateurs. Aujourd’hui, il est concepteur-rédacteur dans une agence de publicité et photographe de rue durant son temps libre. C’est au cours de ses trajets quotidiens parisiens et en vacances qu’il capte des instants de vie tantôt insolites et tantôt tendres. Toutes ses photos sont réalisées sans trucages et sont très peu retouchées. Ses secrets ? Imaginer la photo avant de la prendre et surtout, jouer « au mec perdu cherchant son chemin sur Google Maps ». Vincent Migrenne, ou Mig20 pour son nom de scène, est aussi un accro d’Instagram, une plateforme qui lui permet de parfaire son style. On comprend mieux son obsession pour le format carré – 20×20 : « C’est le format Instagram, c’est mon monde » explique-t-il. Il est aussi actif sur Tumblr, c’est là qu’il partage « les meilleurs de [ ses] meilleures ». 

«  Une belle image doit être graphique mais elle doit aussi raconter quelque chose » 

Entre graphisme et humaniste

Vincent Migrenne est un amoureux de la vie. Passionné de la ville comme de ses habitants, il ne se lasse pas de dégainer son iPhone. « Je prends entre 10 et 30 photos par jour ». Un beau score pour un amateur. Et s’il capture son quotidien, c’est toujours avec un regard singulier. Un regard inspiré de quelques grands maîtres. De Vivian Maier à Martin Parr en passant par Elliot Erwitt – il est fasciné par la série Dogs, il se créée un univers combinant graphisme, photographie humaniste et comique de situation. D’ailleurs, pour totalement apprécier ses images, mieux vaut lire la légende, souvent décalée. S’il laisse son regard s’égarer, Vincent Migrenne demeure un photographe pointilleux voire carré. 

Lignes aériennes © Vincent Migrenne
Lignes aériennes © Vincent Migrenne
Poussins © Vincent Migrenne
Poussins © Vincent Migrenne
Marguerite © Vincent Migrenne
Marguerite © Vincent Migrenne
Elouan © Vincent Migrenne
Elouan © Vincent Migrenne
© Vincent Migrenne
© Vincent Migrenne
© Vincent Migrenne
© Vincent Migrenne
Courbes © Vincent Migrenne
Courbes © Vincent Migrenne
Lignes © Vincent Migrenne
Lignes © Vincent Migrenne

Image d’ouverture : Les Mamies du Moma © Vincent Migrenne

Explorez
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 11 heures   •  
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Zooms 2024 : Fisheye soutient Juliette Alhmah
Le Salon de la Photo présente les Zooms 2024 ! L’occasion de (re)découvrir Toujours Diane, le songe éveillé de Juliette Alhmah...
24 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
© Enzo Lefort
Enzo Lefort : un regard qui fait mouche
Enzo Lefort, le plus titré des escrimeurs français, est l’un des plus sûrs espoirs de médaille aux prochains Jeux olympiques. Dans...
23 mai 2024   •  
Écrit par Eric Karsenty
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
© Susanne Wellm
Susanne Wellm et ses tissages photographiques
La Galerie XII présente une exposition de l’artiste danoise Susanne Wellm. Par ses images, elle explore les drames de l’Europe...
21 mai 2024   •  
Écrit par Costanza Spina
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Paysages monstrueux : l'impact de la main humaine
© Grégoire Eloy / Grande commande photojournalisme
Paysages monstrueux : l’impact de la main humaine
Le Centre Claude Cahun s’aventure à la frontière entre les notions de paysage et de territoire dans une double exposition collective de...
Il y a 3 heures   •  
Écrit par Marie Baranger
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
© Rene Matić
Comment les photographes de Fisheye célèbrent la pride
Enjeux sociétaux, crise environnementale, représentation du genre… Les photographes publié·es sur Fisheye ne cessent de raconter, par le...
Il y a 7 heures   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
© Salome Jishkariani
Les coups de cœur #494 : Salome Jishkariani et Luthor
Salome Jishkariani et Luthor, nos coups de cœur de cette semaine, emploient le 8e art pour sonder le monde qui les environne. Si la...
Il y a 11 heures   •  
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
Les images de la semaine du 20.05.24 au 26.05.24 : là où nous nous mouvons
C’est l’heure du récap' ! Cette semaine, les photographes de la semaine immortalisent leurs propres visions de mondes qu’iels regrettent...
26 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill