La sélection Instagram #380

13 décembre 2022   •  
Écrit par Pablo Patarin
La sélection Instagram #380

Cette semaine, les comptes de notre sélection Instagram #380 vous entraîne dans des contrées oniriques et inattendues. Du monde microscopique des textures alimentaires aux aéroports de Casablanca, il y en aura pour tous les goûts.

@tamaradean

Tamara Dean présente un univers fantastique dans lequel elle explore notre lien avec la nature et les rites de passage de la vie contemporaine. La vulnérabilité des êtres et de notre environnement est au coeur de son oeuvre prolifique, exposée, entre autre, à la biennale tunisienne Jaou Photo au mois d’octobre.

© Tamara Dean© Tamara Dean

© Tamara Dean / Instagram

@martine.lemarchand

Photographe française basée dans les Landes, Martine Lemarchand fait apparaître des mondes abstraits par l’utilisation de divers ingrédients, liquides alimentaires et ustensiles en verre ou en grès. Les formes et couleurs ainsi produites intriguent et titillent notre imaginaire.

© Martine Lemarchand© Martine Lemarchand

© Martine Lemarchand / Instagram

@enmiljontystnader

À mi-chemin entre expressionnisme et surréalisme, la mystérieuse Nathalie Ericson saisit la poésie des êtres et de la nature dans tous leurs paradoxes. La photographe joue aussi avec les représentations horrifiques dans les bois qui l’entourent, où les corps et visages qui l’habitent sont déformés par des poses longues.

© Nathalie Ericson© Nathalie Ericson

© Nathalie Ericson / Instagram

@_my_perfect_little_world

Par l’autoportrait, Valeria Ciardulli, se dévoile avec humour et ironie. L’artiste italienne propose des créations graphiques et colorées où son corps se mêle à divers accessoires, afin d’évoquer des thématiques variées mais engagées.

© Valeria Ciardulli© Valeria Ciardulli

© Valeria Ciardulli / Instagram

@bastiencampan

Responsable adjoint de la communication chez Hermès, Bastien Campan est aussi photographe à ses heures perdues. Ses photographies de rue captent le monde qui l’entoure au gré de ses voyages, de Dubaï à Casablanca.

© Bastien Campan© Bastien Campan

© Bastien Campan / Instagram

Image d’ouverture © Nathalie Ericson / Instagram

Explorez
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
© Jana Sojka
Quand l’étranger devient intime : les dialogues ininterrompus de Jana Sojka
Jana Sojka imagine des diptyques afin de donner cours à un dialogue ininterrompu. Dans un nuancier crépusculaire lui inspirant sérénité...
17 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
© Charlie Tallott
Charlie Tallott est le lauréat 2024 du prix Photo London x Nikon
Le 15 mai 2024, à la Somerset House, le Photo London x Nikon Emerging Photography Award a annoncé son nouveau lauréat : Charlie Tallott....
16 mai 2024   •  
Écrit par Lou Tsatsas
Nos derniers articles
Voir tous les articles
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
© Tom Kleinberg
Forgotten in The Dark : l’hommage dansant de Tom Kleinberg
Le festival Circulation(s) n’en finit pas de faire briller la jeune photographie européenne. Dans l’un des cubes de l’espace central du...
Il y a 11 heures   •  
Écrit par Hugo Mangin
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
© Albertine Hadj
Les coups de cœur #493 : Albertine Hadj et Alessandro Truffa
Nos coups de cœur de la semaine, Albertine Hadj et Alessandro Truffa, emploient la photographie comme une manière de retranscrire et...
20 mai 2024   •  
Écrit par Milena Ill
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
© Pelle Cass
Dans l’œil de Pelle Cass : déchiffrer le chaos d’un terrain de sport
Cette semaine, plongée dans l’œil de Pelle Cass. Dans Crowded Fields, le photographe américain immortalise des terrains de sport sur...
20 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
© Jana Sojka
Les images de la semaine du 13.05.24 au 19.05.24 : la fragilité de l’existence
C’est l’heure du récap ! Cette semaine, les photographes donnent à voir les déclinaisons de la fragilité de l’existence.
19 mai 2024   •  
Écrit par Apolline Coëffet